Election à la Mugefci/ Un collectif du Midd fait des révélations et accuse leur secrétaire général

ads bas

Par Ahi Guillaume, Afriquematin.net

Frédéric Beda, porte-parole du Collectif des indignés , ex-membre du Bureau national du Mouvement des Instituteurs pour la Défense de leurs Droits (Midd) a animé une conférence de presse le mercredi 8 décembre 2021, à Cocody. A cette occasion, il a dénoncé l’attitude peu orthodoxe de Soro Mamadou, administrateur à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (Cnam), avant d’inviter l’ensemble des militants du Midd à la vigilance face aux agissements de ce dernier.

Selon Monsieur Fédéric Beda, porte-parole des syndiqués indignés du MIDD et ex-membre du bureau national du MIDD, le candidat Gnobo Paul, Secrétaire Général du MIDD et candidat de la liste Solidarité-Santé est soutenu par Soro mamadou, administrateur à la Cnam. « A la sortie officielle de Soro Mamadou comme soutien de Gnogbo Paul au poste de PCA de la Mugefci, nous déduisons que cette floraison de candidature est faite pour inciter les militants du MIDD à ne pas voter la liste du groupe Solidarité-Egalité… », a dénoncé le conférencier. Et d’ajouter « Un Administrateur comme Soro Mamadou passe son temps à soutenir des candidats. D’où proviennent les fonds qu’il prend pour soutenir les candidats ? Le MIDD qui est un instrument de lutte ne doit pas être utilisé à d’autres fins, encore moins pour se venger de Mesmin Komoé qui en est le fondateur. Parce qu’en réalité, Soro Mamadou, en manipulant Gnobo Paul, veut utiliser le MIDD pour se venger de Mesmin Komoé qui avait dénoncé sa forfaiture en 2017 et qu’il a battu aux élections ».

Face à ces agissements Frédéric Beda a lancé un appel à l’endroit des mutualistes et de l’Etat. «Nous appelons nos camarades à redoubler de vigilance. Parce que nous avons créé le MIDD non pas pour briguer un poste de PCA. Mais pour améliorer les conditions de vie et de travail des syndiqués…Nous interpellons l’Etat afin qu’il suive la gestion des fonds pour une prise en charge efficiente des mutualistes ».

Toutefois, M. Fédéric Beda a tenu faire un bref rappel du contentieux électoral opposant Mesmin Comoé PCA sortant de la Mugefci et Monsieur Soro mamadou candidat battu à la dernière élection du PCA. « En 2017, lorsque les organes de la Mugefci devrait être renouvelés, M. Soro Mamadou avait fait liste commune avec M. Mesmin Comoe en 2013. Et, il a voulu rempiler un troisième mandat d’administrateur alors que les statuts de la Mugef-ci prescrivent à leur article 31 derniers alinéas que dans tous les cas qu’aucun administrateur ne peut exercer plus de 2 mandats consécutifs ou non, du coup Soro Mamadou ne pouvait plus se présenter en tant qu’administrateur, mais avait le droit d’être sur une liste de délégué, ce qu’il a fait. Cette forfaiture avait été dénoncée par Mesmin Comoé en 2013. Le Mandat de délégué n’étant pas limitatif, M. Soro Mamadou a dû constituer une liste avec pour soutien la plupart des candidats déclarés au poste de PCA. Malgré, les soutiens qu’il avait à sa cause, il perd les élections. Avant la tenue desdites élections, Gnogbo Paul s’était proposé de rapprocher les positions de Soro Mamadou et Mesmin COMOE qui était opposé. Au lieu d’être ce médiateur Gnogbo Paul se comportait comme quelqu’un qui venait persuader Mesmin Comoé d’accepter la candidature de Soro Mamadou, chose que Mesmin Comoé a refusé. Soro Mamadou ayant été battu malgré le conglomérat de syndicaliste acquis à sa cause. Ainsi naît un contentieux électoral, suivi d’un refus de passation de charge, qui s’est fait après plusieurs pression. Soro Mamadou est administrateur de la CNAM… », a expliqué en substance M. Fédéric Beda

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.