Edito: Emergence 2020, la grande trahison passée sous silence.

Par OBIANG N – Afriqe Matin.Net 
« J’ai l’ambition de faire de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2020 un pays émergent, une nation réconciliée avec elle-même et avec les autres nations », a officiellement annoncé sur les tribunes de l’ONU, le président Ivoirien Alassane Ouattara en septembre 2011.
 
Depuis cette date, le Programme National de Développement (PND) a entièrement subi les rigueurs de cette ambition muée en programme de gouvernement, et tous les slogans politiques, toutes les manifestations publiques se sont vêtus des couleurs de “l’émergence à l’horizon 2020”. Le régime au pouvoir a décidé de partir d’une économie traumatisée par la guerre, les peurs et les embargos pour atteindre une économie reluisante comme celle de la Corée du Sud, seulement en 9 ans.
 
Nombreux sont ceux qui se demandaient comment cela allait être possible pour un pays classé au nombre des Pays Pauvres Très Endettés (PPTE). Le temps passait et la même question demeurait sur toutes les lèvres: comment devenir émergent alors que tous les indicateurs, selon les spécialistes comme le professeur Koulibaly Mamadou, démontrent le contraire? Ce qui veut dire que rien de significatif n’a véritablement changé.
 
C’est alors qu’arriva en Côte d’Ivoire, en mai 2018, le Président honoraire de la Banque de France et ancien Directeur Général du Fonds Monétaire international (FMI), Michel Camdessus, pour une visite d’amitié à son ancien collaborateur. Ce dernier affirme, à la surprise générale, que la Côte d’Ivoire pourra accéder à l’émergence ‘’peu avant le temps prévu’’ au cours d’une rencontre avec le patronat ivoirien, à Abidjan. De tels propos, donne l’impression d’assister à une comédie savoureuse cornélienne avec “l’ancien patron” dans le rôle de Dorante.   
 
Le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Dunkan, lui, dira même en 2019 que la Côte d’Ivoire est “Pré-émergent”; autrement dit, le pays se trouve déjà à l’orée de l’émergence.
 
Mais voilà que nous sommes entrés en 2020 et plus aucun discours n’annonce la bonne nouvelle, même pas celui du Chef de l’Etat. Ce qui signifie officiellement que l’émergence tant prônée n’était qu’un leurre et le peuple ivoirien a été trompé. En réalité, en dehors de ceux qui l’ont prôné, personne n’y croyait, même pas les analphabètes. C’est pourquoi l’Assemblée Nationale tout comme le Sénat se devraient de demander des comptes au gouvernement. Le premier Ministre Gon doit s’expliquer .  
 
 
 
 
 
Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook