District Autonome d’Abidjan / Lutte contre l’urbanisation anarchique/ L’appel de Beugré Alloh Jérôme,  chef du village de Songon-Agban  

A l’invitation de l’Honorable Beugré Alloh Jérôme, chef du village de Songon-Agban, des ressortissants de ce gros bourg à l’Est du District Autonome d’Abidjan, sur l’axe Abidjan-Dabou, des représentants des sept (07) grandes familles Atchan au nombre des six (06) groupes de personnes invitées, étaient en ‘’atelier de mise à niveau de compréhension de l’état foncier de Songon en général, et de Songon-Agban en particulier’’, animé par Légué Akré Manassé, président du comité foncier du village de Songon-Agban et entrepreneur en gestion foncière.

A l’occasion de cet atelier qui s’est tenu au bord de la lagune Ebrié, à la grande salle de réception du complexe hôtelier du village, l’Honorable Beugré Alloh Jérôme n’a pas fait dans la dentelle pour fustiger le comportement délictueux de nombre de ses concitoyens et surtout des opérateurs techniques et économiques qui pullulent dans le Grand Abidjan. Il en a profité pour inviter tous les propriétaires terriens en conflit avec des opérateurs techniques et/ou économiques et autres acquéreurs de terrains litigieux à la chefferie, en toute confiance.

Le désordre de l’urbanisation à Songon ; Présentation de quelques lotissements de Songon et de différentes servitudes actuelles et futures ; Les limites supposées et limites réelles de Songon ; Conséquence à court, moyen et long terme ; Zones exploitables et non exploitables et leurs solutions, ce sont les thèmes qui étaient au menu de l’atelier. L’animateur a présenté les différents plans directeurs de la Sous-préfecture de Songon, établis par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers l’ex-Bureau National des Grands Travaux, puis avant 2013, et depuis lors jusqu’à ce jour. ‘’Plus rien n’est respecté dans les limites des villages’’, a constaté l’animateur. ‘’Si des personnes que notre village a installées sont désormais détenteurs d’arrêtés de nomination en qualité de chefs de villages sur nos terres, cela crée des problèmes de coexistence, parce que ces chefs, qui colonisent nos terres signent des attestations villageoises qu’ils délivrent à des acquéreurs, en lieu et place du chef du village hôte’’, a-t-il dénoncé.

LIRE AUSSI :   Jeux du hasard/La Lonaci lance sa nouvelle plateforme de jeux en ligne

C’est pourquoi, au cours du deuxième et dernier volet de l’atelier portant sur ‘’Opérateurs techniques ; Propriétaires terriens et la Chefferie’’, après constat de plusieurs irrégularités constatées dans de nombreux dossiers dont la nouvelle chefferie a hérités dans presque tous les villages Atchan, il a invité tous les antagonistes à leur faire confiance dans leur gestion qui satisfera toutes les parties. ‘’J’invite tous ceux qui ont des dossiers de ce genre à se présenter à nous afin de régler ces problèmes’’, a renchéri l’Honorable Beugré Alloh Jérôme. Qui a appelé ses pairs à ne pas se laisser abuser par des opérateurs véreux dont il a dénoncé les astuces. ‘’Déjà, quelqu’un m’a proposé un véhicule de 100 millions de francs, et j’ai décliné l’offre. La pression est très forte, mais nous avons obligation de tenir bon afin d’assurer à nos descendants un avenir meilleur dans nos villages’’, a-t-il ajouté. L’ex-chef du village d’Abiaty issu de la génération Dougbo l’Honorable Etché Elisée, arrivé à l’improviste pour quelques minutes, a salué l’initiative, avant d’indiquer que pendant sa mandature, il a écrit une lettre de remerciements à son homologue de Songon-Agban pour exprimer la gratitude de son village à Songon-Agban qui les a installés sur leur site actuel.

Notons que cet atelier vient allonger la liste de précédents séminaires de formation des administrés et collaborateurs du nouveau chef du village de Songon-Agban.