ads bas

Diabo/Le conseil municipal présente certaines de ses réalisations

ads bas

Par Fatime Souamée-Correspondante Régionale/afriquematin.net

Mis en ligne : 08/02/2022- Le mardi 25 janvier 2022, le maire René Koumoin a, en compagnie d’une équipe de journalistes, visité plusieurs infrastructures réalisées depuis son accession à la tête de la commune – depuis 2013.

 Située dans la région de Gbêkê, la ville de  Diabo constitue l’une des communes qui écrit petitement et surement son nom dans le gotha des villes qui se modernisent. A sa tête, Réné Koumoin, l’un des plus jeunes administrateurs à la tête d’une commune de l’intérieur du pays, a invité les hommes de médias a sillonner, avec lui,  les artères de la cité pour visiter quelques  chantiers et sites de réalisation de projets importants. Au nombre desquels figurent en bonne place les infrastructures scolaires, routières, sanitaires et socio-économiques.

Selon son  premier magistrat, « ces investissements sont des réalisations effectuées par notre conseil municipal et ce, depuis que nous avons pris les rênes de la mairie en 2013. Nous y avons injecté environ 400 millions pour soulager nos populations », a-t-il indiqué.

De nouveaux locaux ont fait ont fait  leur apparition  pour le bonheur des administrés  de la commune de Diabo.

Au niveau des infrastructures scolaires, plus d’une quinzaine de bâtiments de trois classes avec des bureaux ont été construits. Il y a également la réhabilitation d’autres bâtiments scolaires pour soulager les élèves de la localité et renforcer les capacités d’accueil des établissements primaires. « A notre arrivée aux affaires, il y avait un besoin énorme en matière d’infrastructures éducatives. Nous nous sommes mis immédiatement au travail pour accroître la capacité d’accueil des écoles en construisant une vingtaine de bâtiments de trois classes plus bureaux », a-t-il  fait savoir .

Un site de plus d’une vingtaine d’hectares du futur centre multisectoriel de Diabo, fruit de la coopération ivoiro-chinoise a également été présenté. D’une capacité d’accueil de mille apprenants, ce centre va offrir des formations en mécanique générale, en chaudronnerie-soudure, en mécanique agricole, en agro-alimentaire.

Plusieurs réalisations sont visibles et au titre des infrastructures routières, la voirie urbaine de la ville continue de bénéficier régulièrement les travaux de reprofilage lourd et léger. Les artères principales ont été recouvertes de bitume pour lui donner une fière allure. Le secteur sanitaire n’a pas été omis. « Le centre de santé du village communal de Sèzèkro a été livré en 2018 ».

Selon le maire, tout est mis en œuvre pour offrir des centres de santé intégrés aux villages de Tikakro, Kodoubo et Yomien-Kouadiokro.

Au terme de la visite, le maire René Koumoin a exprimé sa profonde gratitude au directeur général du Trésor et de la Comptabilité publique, Jacques Assahoré, pour avoir contribuer à l’émergence de la ville de Diabo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.