Destitution du chef du village de Modeste: les dessous d’un putsch manqué

Par Jean Levry -Afriquematin.net

C’est un dicton populaire qui le dit: « Un nageur, c’est son ventre qui est dans l’eau sinon on voit son dos ». Ainsi pourrait-on résumé l’affaire du putsch manqué contre le chef du village de Modeste (8 km, sur l’axe Abidjan-Grand-Bassam) par son petit frère.

A y voir de près, Konney Jonas qui a tenté de renverser son aîné, Nanan Konney Ahoua Simon, serait manipulé par des mains occultes dont les desseins inavoués seraient de s’accaparer les terres du village pour les brader. Et ça le chef de Modeste le sait, lui qui est depuis plusieurs années aux prises avec des vendeurs illicites de terrains dans la zone. « Il (Jonas) cherche la tête de la chefferie pour vendre les terrains appartenant au village. C’est pendant mon absence du village qu’ils ont préparé le coup d’Etat contre moi. Ce sont des vendeurs illicites de terrains qui veulent me destituer», a révélé Nanan Konney Ahoua Simon.

Il en ressort que Konney Jonas n’aurait agi ainsi s’il n’était pas manipulé. Et pour parvenir à leurs fins, les adversaires du chef de Modeste ont choisi la voie du dénigrement. Espérant qu’en racontant des mensonges, ils pourraient s’attirer le soutien des populations, ils se répandent sur les réseaux et dans les journaux. La récente sortie de Konney Jonas dans un hebdomadaire en dit long : « il (Nanan Konney Ahoua Simon) a vendu et bradé tous les biens appartenant au village sans jamais faire le point aux villageois. (…) Konney Ahoua n’a personne sur qui compter ici. Il est obligé de faire du convoyage de loubards afin de faire une opération de charme à l’endroit des autorités administratives… ».

Une vaine campagne de dénigrement

Pour qui connait bien le fonctionnement du village de Modeste, cette déclaration contient 3 contre-vérités.

La première contre-vérité est : « il a vendu et bradé tous les biens appartenant au village ». Si tel était vraiment le cas, qu’est-ce qui fait courir alors Konney Jonas et ses acolytes puisqu’ils ont des visées sur ces terres? En réalité, le Chef de Modeste se bat pour que les familles, propriétaires terriens ne soient pas spoliées par tous ces vendeurs illicites qui pullulent dans la zone. Il a déjà traduit en justice plusieurs d’entre eux dont Konney Jonas lui-même et des têtes couronnées de la région pour vente frauduleuse des terres de Modeste. Ils ont tous été reconnus coupables et condamnés à des peines de prison.

La deuxième contre-vérité est qu’il n’a jamais fait le point aux villageois. Archi-faux ! Car, justement, le chef a mis en place une commission foncière comprenant des représentants de toutes les familles propriétaires terriens et les cadres du village afin de veiller sur le patrimoine du village. Ainsi, a-t-il fait en sorte que tous les villageois bénéficient de la manne financière issue de la cession d’une partie des terres de Modeste à l’État dans le cadre des logements sociaux, pour ne citer cet exemple.

La troisième contre-vérité est « Konney Ahoua n’a personne sur qui compter ici. Il est obligé de faire du convoyage de loubards afin de faire une opération de charme à l’endroit des autorités administratives ». Si tel était vraiment le cas, le coup d’Etat de Konney Jonas aurait été un succès. Mais malheureusement, le Chef de Modeste est soutenu par sa population et les cadres. En témoigne, la foule qui s’est dressée devant Konney Jonas et ses gens venus perturber la réunion du 13 octobre 2019 et porter atteinte à l’intégrité physique du chef. L’on est en droit de se demander comment un chef du village se permettrait d’utiliser des loubards pour une opération de charme à l’endroit des autorités administratives ? Cela n’a aucun sens.

Nanan Konney Ahoua Simon, le Gardien du temple

De toute évidence, Nanan Konney Ahoua Simon est celui qui empêche Konney Jonas et ses parrains de tourner rond, c’est-à-dire, de faire main-basse sur les terres du village afin de les brader.  Dès lors, se disent-ils qu’il faut absolument l’évincer pour parvenir à leurs fins. Ainsi, profitant de son voyage à l’étranger, les appétits voraces des uns et des autres, qui espéraient ne plus le revoir bien portant et revenir sur les terres de ces ancêtres se sont aiguisés.

Qui donc  trouver pour faire la sale besogne ? Konney Jonas ! Pour la simple raison qu’il est de la lignée de la famille régnante du village. Mais, ils oubliaient que bien que ce dernier soit de la famille, il n’a pas droit au trône car, selon la tradition à Modeste, seul l’aîné peut devenir chef. Or, lui, est le cadet du chef. Et ça, aucun villageois ne peut le soutenir dans une telle forfaiture.

En tout état de cause et malgré l’agitation de ces personnes, le seul chef reconnu par les villageois et le Préfet de Grand-Bassam est Nanan Konney Ahoua Simon. Il bénéficie du soutien de l’autorité préfectorale qui l’a confirmé dans ses fonctions de chef du village de Modeste.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook