ads bas

Depuis Abidjan : Cécile Mégie ; Directrice de Rfi déclare : « L’enquête de Ghislaine Dupont et de Claude Verlon : Cinq ans, c’est trop».

ads bas

Par Serikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

Cécile Mégie, directrice de la radio mondiale Rfi, était à Abidjan. Et ce, à l’occasion de la cinquième édition du concours intitulé « Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon », assassiné au Mali à Kidal en 2013. Une enquête selon la directrice de Rfi, qui dure trop.

« Depuis cinq ans, nous luttons pour que ce double assassinat, ne sombre pas dans l’oubli de Kidal… Nous pouvons ainsi réduire la progression de l’enquête… Notre combat pour la vérité est constant et déterminé…Ici, nous comprenons que le temps de la justice et celui des proches à la recherche des réponses aux si nombreuses questions qui se posent sur les circonstances réelles de ce crime, des années passent… », a soutenu, Cécile Mégie, avant de poursuivre : « Ce que nous souhaitons c’est que l’enquête arrive à son terme ; que les victimes soient appréhendées et qu’ils puissent répondre de leurs actes. Cinq ans, c’est trop, c’est trop long et nous souhaitons que ce crime ne soit pas impuni », a-t-elle conclut.

Comme on le voit, amis, parents et confrères de Rfi de Ghislaine Dupont, journaliste, et Claude Verlon, technicien de reportage, s’impatientent de la lenteur de l’enquête. La lumière n’a pas encore été faite sur les circonstances de leur assassinat. Qui sont les auteurs ? Quels sont les véritables mobiles de ce double assassinat ? Autant de questions. La seule vérité, c’est que deux enquêtes ont été ouvertes. Une, en France confiée au juge du terrorisme Jean-Marc Herbaut et l’autre au Mali où les assassinats ont eu lieu. Même si le dernier témoin a été entendu à Paris, il y a tout juste un mois, il y a lieu de reconnaître que l’enquête dure.

djeckoudesylva@gmail.com

Les commentaires sont fermés.