Déclaration du Groupement des Partenaires politiques pour la Paix (GP-PAIX), relative à l’action du Clergé Catholique  

LES FAITS                                                                                     

Le 19 janvier 2020, la conférence des Archevêques et Évêques de Côte d’Ivoire, réunie au centre Notre Dame du Rosaire de LATAHA dans l’Archidiocèse de Korhogo, a lancé un message à l’endroit des gouvernants, des Ivoiriens et de tous ceux qui sont épris de paix et de justice.

Au terme des travaux de leur 114ème  Assemblée plénière,  les Archevêques et Évêques de Côte d’Ivoire ont interpellé, dans un message d’espoir, chaque membre du peuple de Côte d’Ivoire à avoir des dispositions à aller à la paix en ces termes : « L’histoire est maîtresse de vie, et la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui peut éviter de laisser aux générations futures, l’image d’un pays miné par des dissensions politiques ». Fin de citation !

Malheureusement, ce discours sorti de la concertation épiscopale de Korhogo est diversement apprécié selon que l’on soit du pouvoir ou de l’opposition. Encore présente dans l’esprit des uns qui la qualifient de partisane ou de soutien à l’opposition et des autres qui l’affublent de camouflet pour le pouvoir, des réactions interviennent encore à la suite d’une marche annoncée de la jeunesse catholique, autorisée par le clergé.

Face aux différentes attitudes observées durant la semaine écoulée, le clergé catholique, par la voix de son chargé de communication accepte de transformer sa marche annoncée en une cérémonie de méditation et de prière dans l’enceinte de la cathédrale notre dame de la Paix.

NOTRE OBSERVATION                                                                      

Le GP-PAIX, groupement  qui fait de la recherche de la paix, de la stabilité et du bonheur du peuple de Côte d’Ivoire son leitmotiv voudrait exprimer sa satisfaction face à la sagesse de l’Eglise catholique qui se préoccupe de la préservation de la paix en Côte d’Ivoire.

Le GP-PAIX qui fait de la promotion de la paix son cheval de bataille apprécie à sa juste valeur le discours du prélat catholique mais voudrait attirer son attention sur les interprétations malencontreuses que cela a créées ainsi que sur la nécessité d’expliquer les messages des Évêques et Archevêques.

pendant que la polémique créée par le message du 19 janvier n’a pas encore fini de faire des vagues, sont satisfaits du dénouement dont la conséquence est la préservation du climat social.

Le GP-PAIX pense que le clergé, en décidant de transformer la marche en une prière au sein de la cathédrale notre dame de la paix, a pris la pleine mesure de l’atmosphère qui prévalait et cela est tout en son honneur.

NOTRE POSITION

– Le GP-PAIX salut la déclaration du clergé catholique qui interpelle les ivoiriens à avoir une ferme volonté d’aller à la paix et à éviter toute situation qui peut faire sombrer le pays dans le chao.

– Le GP-PAIX invite les uns et les autres à éviter toute interprétation de message tendant à mettre à mal la cohésion sociale et l’unité nationale.

– Le GP-PAIX rappelle au clergé catholique qu’au regard du climat politique actuel, la pratique dans notre pays, fait passer la marche pour une activité hautement politique. Il faut donc qu’il se garde d’en disposer.

– Le GP-PAIX remercie le clergé catholique pour avoir transformé la marche de la jeunesse en une prière pour la paix, ce qui permet de garantir la stabilité de l’environnement social et politique du pays.

– Le GP-PAIX demande aux ivoiriens de s’unir d’intention avec la communauté catholique afin de prier pour que la paix ne quitte plus notre pays.

– Le GP-PAIX qui estime qu’il se doit d’être présent partout où l’on parle de paix, prendra part à cette prière pour la paix du samedi 15 février 2020, étant donné que la marche a été annulée.

– Le GP-PAIX invite le peuple Ivoirien au calme, à la sérénité et à la vigilance afin de donner à la Côte d’Ivoire toutes ses chances de vivre dans la paix et la stabilité, car la Paix collective en Côte d’Ivoire dépend de la Paix individuelle qui vient du cœur de chacune et de chacun.

Fait à Abidjan, le mercredi 29 janvier 2020

Ont signé, les partis politiques du GP-PAIX

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook