Danho Paulin (Ministre des Sports) met fin à l’imbroglio à la FIF.

Par JUSTIN KASSY
Depuis des mois, l’instance supérieure du sport en Côte d’Ivoire, la FIF connaît une situation que beaucoup ont qualifiée d’abracadabrante. A la faveur de l’élection de celui qui va désormais diriger les rênes du football en Côte d’Ivoire, la situation était devenue  sérieuse, très sérieuse. Au  point que le ministre des Sports, Danho Paulin, en sa qualité de premier responsable du Sport en Côte d’Ivoire, s’est vu obliger d’intervenir, pour sauver les meubles.

Pensant  que les responsables de la FIF, qu’il considère bien outillés, trouveraient la solution idoine à ce problème sans qu’il ait à intervenir, il s’est abstenu de toute intervention. Malheureusement, il lui a fallu venir arbitrer efficacement sans sentiment et parti-pris aucun, ce « match ». En pondant une décision, sa décision, pour remettre les pendules à l’heure. Le ministre Danho, on peut le dire tout net, a tranché. Sa décision n’est peut être pas la meilleure. Mais elle  n’en est pas moins une, qui vient calmer les esprits et ouvrir une voie qui, certainement, mènera à bon port le football ivoirien qui avait besoin d’être géré autrement que la gestion d’aujourd’hui.

Voici en quelques mots, la décision du ministre Danho qui suscite différentes réactions : » Je ne suis l’ami de personne. Drogba est mon ami, Idriss aussi est mon ami depuis l’Université, avec Bictogo et Dehoulé, nous sommes des enfants du Stella. Désormais, nous allons regarder de près la gestion des fonds de la FIF, car le comité exécutif sortant ne peut plus le toucher. Nous allons travailler à ce que tout soit transparent, mais nous ne pouvons plus travailler avec Sam Etiassé ».

Après l’intervention du ministre, des journalistes se sont prononcés sur la décision du ministre. Pour Guèye  Mamadou : « Le ministre des Sports Danho vient d’enfoncer la division et accepter la soumission à la FIFA en faisant l’apologie de  la normalisation du football ivoirien. Nulle part dans le monde, une normalisation n’a ramené la paix et l’unité. Au Cameroun, ça a duré près d’une décennie et continue. Si le ministre s’en réjouit et a même hâte d’installer le Comité de normalisation, l’histoire sera notre juge. Ce Comité aura pour mission principale de déblayer le chemin pour DD11 avec la complicité de la maffieuse FIFA et de notre ministre des Sports. Vivement que KKB vienne réconcilier notre football ». Quant à Souleymane Adou  : « Le volume est vraiment bon, même très bon ! Voilà ce que le peuple ivoirien demande : la transparence et rien que la transparence. Mais voilà humilier l’enfant du peuple, là jamais !Dieu est juste et juge ! Il faut vivre la renaissance avec le peuple».

 

 

 

Les commentaires sont fermés.