ads bas

Daloa/L’université Jean Lorougnon Guédé a accueilli le colloque international sur la sécurité alimentaire

ads bas

Par Bernard N’dri-correspondant permanent/afriquematin.net 

« Conflits, dynamique des paysages et sécurité alimentaire en Afrique subsaharienne», tel a été  le thème sur lequel ont planché plusieurs experts, des professionnels en question de conflits, d’action humanitaire et de sécurité alimentaire venus des différents pays d’Afrique et du monde. Organisé du 10 au 12 mai derniers par le Groupe de recherche interdisciplinaire en écologie du paysage et en environnement (GRIEPE), l’objectif  visait à  permettre de confronter et de vulgariser les résultats des recherches portant sur les dynamiques passagères en période de conflits.

L’amphi B de l’université Jean Lorougnon Guédé  qui recevait ce colloque, placé sous la présidence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, le  Professeur Bakayoko LY Ramata, et le parrainage de la directrice générale du conseil café cacao, Massandjé Touré-Litsé a été riche en enseignements. Durant  donc ces trois jours, plusieurs thèmes ont été communiqués. Notamment sur « Identification et dynamiques des paysages en période de conflits », ensuite sur « les  Mouvements des populations,  agriculture et gestion foncière ; Système agraires,  sécurité alimentaire et gestion de l’espace » et  enfin « Espaces,  services écosystémiques  et qualité de vie de la population». A l’ouverture, le vice-président, Akaffou Célastique, qui au nom de madame la présidente de l’UJLoG, Abiba Tidou Sanogo,  a souhaité  la traditionnelle  Akwaba aux participants. Il a indiqué à l’occasion que  «ce colloque international fruit d’une recherche de haute qualité est l’occasion de réaffirmer cette ambition ».

Selon lui, le thème de ce colloque international impact directement sur la vie des populations. C’est pourquoi, il a souhaité qu’au terme des travaux, « les conclusions et les recommandations puissent ouvrir aux décideurs des pistes de solutions pour une meilleure gestion des paysages d’Afrique subsaharien gage de paix entre les communautés de sécurité alimentaire et de développement durable », a-t-il conclu.

En sa qualité de  conseiller technique du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, Cissé Sindou a indiqué que c’est l’occasion de féliciter tous les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UJLoG qui œuvrent quotidiennement à l’amélioration du système d’enseignement supérieur et de recherche scientifique en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.