ads bas

Daloa- Lutte contre l’immigration clandestine/ Le projet Fah-So-Kafissa lancé

ads bas

Par Bernard N’dri-correspondant permanent/afriquematin.net

Initié par l’Ong  Cevi en partenariat avec l’Ong Vif, l’union de la jeunesse communale,  le réseau ivoirien pour la promotion de l’éducation pour tous et la mairie, le projet Fah-So-Kafissa « Ensemble pour le développement de la Côte d’Ivoire » destiné à améliorer globalement les conditions de vie des jeunes et des femmes pour leur assurer une grande autonomie, a été lancée le mercredi 29 mars dernier à la salle des fêtes de la mairie. A cette occasion, Mereto Tiziana, première responsable de l’Ong  Cevi, par ailleurs chef du projet Fah-So-Kafissa de présenter les objectifs de sa structure. Elle a fait savoir que le ministère de l’Intérieur italien s’est engagé pour  apporter des solutions durables  aux phénomènes de l’immigration clandestine. «Daloa se vide de sa jeunesse et aujourd’hui de ses enfants  et  femmes. Grâce à ce projet, les jeunes et les  femmes sensibilisés et formés, bénéficieront des fonds pour le financement de leur projet. Aussi, cela permettra à cette jeunesse de rester aux pays et de contribuer efficacement  au développement de la Côte d’Ivoire pour son émergence  », a-t-elle expliqué. Pour sa part, le docteur  Goïta Insiata Ouattara,  directrice en charge du social et de l’information à la direction générale des Ivoiriens de l’extérieur représentant le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur a fait savoir que Daloa est une forte zone de départ des jeunes candidats à l’immigration clandestine. « On ne pourra jamais éradiquer le phénomène de l’immigration clandestine,  mais on pourra l’atténuer », a-t-elle indiqué. Notons depuis 2016, environ plus d’un millier d’Ivoiriens, notamment  des mineurs non accompagnés  ont été enregistrés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.