DALOA : le gouvernement propose une marque de véhicule, des transporteurs expriment leur inquiétude

Par Hermann Adepo – Daloa

Le ministre des transports organise en ce moment une caravane éclatée dans toutes les régions de la Côte d’Ivoire sur la sécurité routière. C’est à cet effet qu’un séminaire dédié à tous les opérateurs du transport et usagers du haut Sassandra, s’est tenu mercredi 13 Février 2019 dans la commune de Daloa dans un établissement  hôtelier de la place.

Au cours de ce séminaire qui a instruit la population sur les nouvelles dispositions routières concernant entre autre, le comportement à risque des conducteurs, les mauvaises attitudes  des usagers, la mauvaise qualité des infrastructure routières, le laxisme des forces de sécurité, l’excès de vitesse et l’abus de vitesse, les stationnements dangereux, le non respect des panneaux <<STOP>> et des règles de priorités ainsi que la conduite  sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, l’usage du téléphone au volant , la fatigue ou la conduite sans permis  et le fait de conduite dans le contresens, constituent un réel  danger pour la population en général.

C’est à ce titre que, saisissant de l’occasion, le gouvernement de Côte d’Ivoire a fait la proposition d’une nouvelle marque de véhicule appelée ACHECLAND de format BEN, MASSA, de format véhicule 10 roues, citernes et autres.

Selon Mme Koné Matogoma  Mama conseillère technique du ministre des transports en charge du sociale, chef de délégation de la mission de Daloa, des chauffeurs, des mécaniciens, des transporteurs de Daloa ont été invités au japon pour visiter ces véhicules par rapport à une adaptation sur le terrain. Cette démarche s’est avérée positive, selon elle.

Pour M.DOUMBIA MADOU transporteur et directeur de société de transport exerçant sur la ligne Daloa San-Pedro : « cela serait très difficile que nous acceptions la proposition du gouvernement qui veut nous imposer cette marque de véhicule. Je  suis à Daloa, je suis dans le transport  et je puis garantir que ces véhicules ne tiendrons pas car à Daloa nous avons un réel problème de voiries ».

Comparer

Facebook