Crise post-électorale à Grand-Bassam: Vers un conflit Abouré – N’zima?

Par Kouakou Kouassi Alexis – Correspondant Grand-Bassam

LA JEUNESSE DE MOOSSOU SE SENTANT PERPÉTUELLEMENT HUMILIÉE A ORGANISÉ UNE MARCHE DE SOUTIEN A JEAN LOUIS MOULOT, L’UN DES LEURS.

Initialement silencieuse dans la crise qui oppose le RHDP et le PDCI, la jeunesse de Moossou, village natal de Jean Louis Moulot, candidat victorieux de la précédente élection municipale, vient de se faire entendre.

Tôt ce mercredi 19 décembre matin, aux environs de 9h, une colonne de jeunes femmes  Abouré dénommée les « amazones »,  en provenance dudit village a convergé vers le centre-ville en direction de la préfecture.

Sur place, nous avons constaté une foule en liesse, non seulement pour la confirmation de la victoire de l’un des leurs, mais aussi furieuse et étonnée des nombreuses manœuvres mises en œuvre par les opposants pour une hypothétique invalidation du scrutin pour la deuxième fois.

Cette marche à coloration politique laisse présagée une suite désastreuse, surtout qu’il existe une rivalité entre Abouré et N’Zima depuis longtemps. Il se pourrait que la jeunesse N’Zima du quartier France et de petit Paris qui ont assistées à une invalidation de leurs suffrages exprimés se fassent entendre très prochainement pour une reprise éventuelle des élections dans cette circonscription électorale.

Pour rappel un total de 6137 inscrits ont vu leur vote annuler par la CEI, suite à des actes de vandalismes orchestrés pendant le scrutin des bureaux de vote. Ces zones en question sont majoritairement favorables à Ezaley, candidat du PDCI RDA.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook