Covid-19/Le vaccin d’AstraZeneca est désormais destiné aux dons aux pays en développement

Par Keren Bossouma/afriquematin.net – source : lemonde.fr

Le ministère français de la santé a annoncé le mardi dernier que les doses d’AstraZeneca, dont les effets secondaires ont entraîné une relative désaffection en France, sont redirigées vers le dispositif de solidarité internationale Covax.

Toutes les nouvelles livraisons à la France de vaccins contre le Covid-19 d’AstraZeneca prévues par le contrat avec le laboratoire sont désormais destinées aux dons aux pays en développement.

Lors d’un point de presse donné par le responsable du ministère de la santé, il est établi que les pays en développement seront les bénéficiaires de ces vaccins qui n’ont plus leur raison d’être dans les centre sanitaires européens.

 A l’analyse donc, c’est l’Afrique qui serait prompte à recevoir une quantité de livraisons «de manière à flécher les doses vers les dons », a expliqué le ministère de la santé, mardi 20 juillet, lors d’un point de presse en ligne sur la campagne de vaccination.

 Et voici que l’Afrique, l’éternel dépotoir doit s’attendre à recevoir des quantités de milliers de ces vaccins que les pays européens n’en veulent pas. Pauvre Afrique.

Faut-il rappeler que depuis le mois d’avril, la France a « cédé près de 5 millions de doses via Covax », avec « une augmentation progressive des dons », a souligné le représentant de Bercy.

A noter également que plusieurs millions de doses ont déjà été distribuées aux pays africains au mois d’avril, mai et juin et « près de 3,5 millions » attendues en ce mois de juillet (si ce n’est déjà fait).