Coulisses de Bruxelles: un baron du PDCI raconte le film de la rencontre et compare Gbagbo à Joseph de la Bible

Par Serikpa Djeckou De Sylva-Afriquematin.net

djeckoudesylva@gmail.net

C’est avec quel sentiment, le Président Henri Konan Bédié s’est-il rendu à Bruxelles pour y rencontrer Laurent Gbagbo, l’ex-prisonnier de la Cour pénale internationale à Scheveningen, dans les faubourgs de La Haye ?

L’on constate vingt quatre heures après la rencontre entre les deux ex-présidents, un véritable ouf de soulagement dans le microcosme politique ivoirien. Et c’est la plupart des militants du Pdci-Rda qui expriment leur satisfaction après cette rencontre Gbagbo-Bédié. Avec eux, le Directeur du Cabinet du Président du Pdci-Rda Pierre Narcisse N’Dri Kouadio. Il écrit :  « Vraiment il fallait le voir pour y croire. Laurent Gbagbo est venu tout souriant et a pris le Président Bédié dans ses bras et a commencé à le taquiner et tellement il nous mettait à l’aise, on était tous heureux et fiers d’être à ses cotés ! Vraiment ce Monsieur est sans rancune et profondément humain ! Vraiment sacré Gbagbo ».

En publiant ces écrits, le porte parole du Pdci-Rda vient de lever un coin de voile sur les sentiments des uns et des autres avant la rencontre. Gbagbo avait-il gardé rancune contre son ainé Henri Konan Bédié ? Comment devrait-il le recevoir ? De quoi devrait-il parler ? Autant de questions qui ont circulé certainement dans l’esprit de l’ensemble des membres de la délégation du Pdci-Rda et même de ceux qui sont restés en Côte d’Ivoire. Comme le confirme ce mercredi matin un baron du Pdci-Rda, ce n’était pas très évident « Quand on sait que son extradition a été pilotée par les cadres du Pdci-Rda », affirme-t-il. L’on se rappelle que Ahoussou Jeannot alors ministre de la justice, était celui là même qui a piloté le dossier.   « Là où l’on pensait que la rencontre serait glaciale, pleine de méfiance et d’esprit de revanchard, c’est plutôt un Gbagbo taquin, amusant joyeux de retrouver son grand frère Bédié que l’on a pu constater.  Ce monsieur me rappelle « Joseph », le personnage biblique », vendu par ses frères qu’il retrouvera après des années », nous explique t-il.

Au centre de cette histoire biblique de « Joseph », se trouve la question du « véritable vivre ensemble », poursuit le baron du Pdci-Rda. Resté pensif pendant quelques minutes, il continue.  « Malgré ses souffrances, Joseph a gardé confiance en Dieu. Ne soyez pas tourmentés de m’avoir vendu ici, car c’est Dieu qui m’y a envoyé », avait dit Joseph à ses frères nous relate notre hôte du jour. Et il conclut. « C’est ce que semble dire Gbagbo à son grand frère Bédié. Ce Monsieur n’est pas revanchard. C’est un véritable homme d’Etat » affirme-t-il.

Comme le Directeur de Cabinet du Président Bédié, ce baron qui a voulu garder l’anonymat, Kirya Doukouré, membre actif du Pdci ne dit pas le contraire : « Je dois cependant avouer que M. Gbagbo m’a bluffée. Vous connaissez mon opinion sur l’homme et son laxisme dans les gestions des affaires de l’État. Je ne m’en cache d’ailleurs pas mais hier, il m’a agréablement surpris », écrit-elle sur sa page face book. Et elle poursuit : « Parce qu’en fin de compte, il aurait pu adopter la posture glaciale et hautaine de l’homme réhabilité par le temps et les circonstances mais il a pris le président Bédié dans ses bras. Plaisantant par-ci, illuminant la salle de son rire contagieux et chaleureux. Je ne sais pas de quelle spiritualité il est mais il est certainement dans une autre dimension. La Côte d’Ivoire peut se féliciter d’avoir un tel fils qui sait dépasser sa douleur personnelle pour penser au pays », affirme t-elle.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook