Côte d’Ivoire/Voici les hommes forts du futur parti de Laurent Gbagbo

Par Demoyé Kouassi, Afriquematin.net

Le futur parti de Laurent Gbagbo, qui a choisi d’abandonner le Front populaire ivoirien à Pascal Affi N’Guessan, prend forme. L’ancien président en dessine les contours avec une poignée de fidèles et a mis sur pied un comité chargé de l’épauler.

Depuis qu’il a annoncé, le 9 août, son intention de créer son propre parti et de laisser le sigle du Front populaire ivoirien (FPI) à Pascal Affi N’Guessan, Laurent Gbagbo travaille activement à dessiner les contours de sa future formation. L’ancien président est censé annoncer la semaine prochaine la mise sur pied d’un comité chargé d’en préparer le congrès constitutif avec pour objectif de le tenir d’ici fin octobre. Selon le journal panafricain Jeune Afrique, Plusieurs membres de sa garde rapprochée devraient en faire partie. Parmi eux : nous pouvons citer : Assoa Adou, le secrétaire général de la branche pro-Gbagbo du FPI », Georges-Armand Ouégnin, le président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), qui a mené le combat, alors que la dissidence était interdite face à la branche légale du FPI conduite par Pascal Affi N’Guessan.

Sur cette liste qui n’est certainement pas exhaustive figure Hubert Oulaye, le président du groupe parlementaire EDS à l’Assemblée nationale, Emmanuel Monnet, ancien ministre des Mines et de l’Énergie, Dano Djédjé, ex-ministre de la Réconciliation nationale, ou encore les anciens exilés Justin Koné Katinan, porte-parole de Laurent Gbagbo, et Damana Pickass. La date constitutive du nouveau parti de Laurent Gbagbo n’est pas encore officiellement rendue publique.

Source : Jeune Afrique

Les commentaires sont fermés.