Contentieux électoral à Oumé : depuis son domicile, Touré Aya Virginie (RHDP) prédit le verdict de la cour

Par Nadège Kondo – Afrique Matin.Net 

Touré Aya Virginie, cadre du rassemblement des républicains (RDR), n’a toujours pas digéré la défaite de son « poulain », le maire sortant Assamoi Bi Konin Ferdinand, candidat RHDP aux élections municipales à Oumé, petite localité du centre-ouest de la  Côte d’Ivoire. Depuis lors, elle entretient le flou et de surcroit, laisse croire à ses partisans que c’est ce dernier qui aurait remporté les élections et non le candidat PDCI Lagui Kouassi Joachim. Pendant que tout Oumé attend le verdict de la chambre administrative de la cour suprême quant au recours du maire sortant qui réclame la victoire, de sources bien introduites font état de ce que Touré Aya Virginie, au cours d’une réunion tenue le mercredi 7 novembre 2018 à son domicile, attribue la victoire à celui-ci. Elle prédit même le verdict de la cour.

Pour les partisans de celui qui est donné vainqueur par la commission électorale indépendante, c’est une provocation à laquelle il ne faudrait surtout pas céder. Toutefois, ils ont décidé, à l’initiative du chef canton Boka Yobo Lucien, le dimanche 11 novembre 2018,  d’appeler au calme et la retenue face tout acte de provocation. « Il faut éviter la manipulation car la justice va trancher bientôt. », a conseillé le chef.

Pour cette tête couronnée, il est important que ceux qui veulent orienter le débat sur le terrain ethnique sachent que les Gouros et les Gban ont toujours vécu en parfaite harmonie à Oumé. « Les Gban ont, de tout temps, été un peuple pacifique. Et depuis toujours,  nous avons vécu en parfaite harmonie avec les Gouro à Oumé. », a fait savoir le chef traditionnel avant de lancer un appel.

 « Mes frères et sœurs, je vous exhorte à ne pas rentrer dans tout ce qui est relatif à la politique, nous n’avons pas besoin de ça aujourd’hui » a-t-il insisté.

Alors que l’affaire est pendante devant la cour suprême, les populations d’Oumé s’interrogent encore sur les véritables motivations de la responsable locale du RDR qui veut se substituer aux autorités judiciaires pour proclamer un vainqueur, autre que celui désigné par la CEI.

Les commentaires sont fermés.