ads bas

CI/Revendication des mutins : Les sous-préfets de Sakassou et de Béoumi enlevés pour une destination inconnue.  

ads bas

 

Par Fatime Souamée – Afrique Matin.Net 

Bouaké est encore aux mains de mutins. « Nous allons chasser définitivement Ouattara de son pouvoir par la force et par tous les moyens » nous révèle K. C. un des mutins, les cheveux rasés et le bandeau rouge sur la tête.  Déjà, la mutinerie a à Bouaké a fait deux victimes.  Les sous-préfets de Sakassou et de Béoumi ont été enlevés pour une destination inconnue.

Sakassou et Béoumi sont deux villes qui dépendent de la région de Bouaké, ville située à environ 400 kilomètres d’Abidjan. Les sous-préfets de ces deux localités viennent d’être enlevés par des mutins pour une destination inconnue et la psychose commence à gagner les populations. Les véhicules des particuliers sont réquisitionnés et les commerces baissent rideaux dans cette atmosphère lourde.

Selon les informations qui circulent, les mutins n’ont jamais voulu renoncer à leur prime. Alors qu’un accord a été annoncé hier, entre les mutins et Dramane Ouattara, Président de la République et Chef suprême des armées. Suite à cet accord abondamment diffusé sur la Télévision ivoirienne, plusieurs dizaines de mutins mécontents, ont tiré et occupé les sites stratégiques de la ville de Bouaké.

Les mutins ont décidé d’aller jusqu’au bout de leur revendication et sont prêts à y mettre le prix. Et pourtant à Abidjan, Alassane Ouattara a fait sortir les chars et les armes lourdes contre les mutins pour exprimer la fermeté du gouvernement.

Avec l’enlèvement des deux autorités administratives, représentant le Chef de l’Etat dans leur différente localité, la mutinerie à Bouaké dans le centre de la Côte d’Ivoire, vient de prendre une autre tournure et bien malin qui nous dira la suite de ces évènements.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.