Centre de prélèvement du Covid-19 à Yopougon/ Les populations apeurées par des rumeurs saccagent tout.

Par Haidmond Konan/afriquematin.net

Un centre dit de dépistage du Covid-19 en construction a été saccagé par une foule en colère à Yopougon Toit rouge, un sous quartier de la grande commune d’Abidjan. Les autorités dénombrent en conséquence une vingtaine d’arrestation. Au delà des apparences , de la colère de la foule contre le gouvernement ivoirien pour dit-on, préparation à la propagation de la pandémie, se trouve une véritable révolte. Il s’agit d’une  suspicion d’une vaccination planifiée par le gouvernement. C’est également une révolte contre le gouvernement qui est accusé de faire de la discrimination dans la gestion de la pandémie en Côte d’Ivoire.

“C’est une véritable foutaise ! Vous laissez la maladie se propager en libérant ceux qui devaient être confinés,  dans la nature. Et les grandes puissances de ce monde comptent sur vous. Ils savent que vous allez vous faire acheter pour décimer l’Afrique avec leur vaccin mortel. Tel que nous connaissons ce gouvernement, il veut livrer en cobaye humain. C’est un centre de vaccination planifiée qui ne dit pas son nom.On n’en voudra jamais dans la commune de Yopougon. “ explique Hine Vallès, très en colère , qualifiant les explications de préfet d’Abidjan, Toh Bi Irié d’opium. Et Coulibaly Issa d’ajouter ” On ne va jamais céder ici à Yopougon. Y en a marre ! S’ils construisent dix fois, on détruit dix fois. C’est de bonne guerre ! “ Et ce n’est pas cette internaute ivoirienne, vivant aux USA qui dira autre chose, “‘il n’y a aucun pays développé un centre de dépistage, même ici aux États unis d’Amérique, il y en a pas. Le gouvernement a passé un deal avec la France et les USA pour décimer le peuple de Côte-d’Ivoire. Ils vont vous administrer un vaccin nasal mortel, il faut vous lever contre ce plan diabolique..” Pour  enfoncer le clou. elle a demandé aux populations de Yopougon de ne pas se laisser endormir par ce qu’elle considère comme un danger auquel le gouvernement ivoirien a déjà adhéré.

Pour Dame Léa Zattro, ce soulèvement de la population de la commune de Yopougon est l’expression d’une colère contre la gestion discriminatoire du gouvernement contre le Covid-19. ” Ces gens sont trop méchants ! Quand il s’agit de dons ou de distribution des kits ils connaissent leurs parents du nord et de la commune d’Abobo.Mais nous, à Yopougon ,on nous considère bons pour la mort. On vous met en garde.Vous allez libérer nos enfants sinon vous passerez sur nos corps. “ dénonce-t-elle.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook