Café-Cacao/Les producteurs crient à la trahison

Par Haidmond Kaunan/ afriquematin.net

Les fèves de cacao issues de la campagne principale 2020-2021 n’ont pu être encore écoulée et pour cause le blocage survenu dans la deuxième semaine du mois de décembre dernier. Cependant, sans avoir réglé les problèmes liés à cette situation, le gouvernement ivoirien vient de fixer le prix pour  la campagne intermédiaire à 750 Francs/ Kg. Se sentant victimes, les producteurs exigent un dédommagement par le Conseil du café et cacao(Ccc).

Le secrétaire général  à l’information de l’association nationale des producteurs de café et cacao de Côte d’Ivoire(Anaproci) Germain Koffi se dit outré par cette attitude des gouvernants. Joint au téléphone, il a exprimé son mécontentement. «Nous avons déjà un contentieux qui n’est pas réglé et l’on fixe le prix  de la campagne intermédiaire à 750 f/Kg  sans nous consulter pour s’accorder », rappellet-il au nom du PCA Kanga Koffi.

Il estime par ailleurs que  les producteurs sont victimes d’une haute trahison, en apprenant le nouveau prix du cacao dans les médias. Avant de rappeler  que le conseil du café et du cacao  reconnaît devoir la somme d’un milliard six cent milles (1.600.0000) francs Cfa aux producteurs.Il nous a demandés de conserver notre cacao résiduel promettant de l’acheter coûte que coûte à 1000 francs/Kg », soutient-il.

Facebook