Cacaoculture/Le Ghana en passe de perdre son deuxième rang de producteur mondial

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

Le Ghana est en passe de perdre son deuxième rang mondial de producteur de cacao. Et pour cause, 1200 ha de terres mises en valeur ont été détruites dans l’est du pays en faveur de l’exploitation minière.  

Dans sa rubrique « Chroniques des matières premières » de ce week-end, la radio rfi a rapporté que  les planteurs de la région du district de New Jueben à l’est du Ghana voient, impuissamment, leurs plants de cacaoyers détruits. Ils  réalisent que les terres sur lesquelles ils ont planté les cacaoyers et cocotiers ne leur appartiennent pas. En ce sens que les arbres qui produisent des cabosses de cacao ont été coupés sur une superficie de 1.200 hectares en compensation de l’extraction de sable et autres produits miniers, ce qui met en péril le rêve de ces producteurs, rapporte rfi.fr.
Or, à cause de la maladie du Swollen Shoot déjà 1900 ha de cacaoyers avaient été arrachés par le Cocoabod en vue d’indemniser les producteurs. Le Ghana dont la   cacaoyère est de 900.000 tonnes était parti pour connaître une augmentation de 6% pour cette campagne 2021.Hélas !
Cette destruction de 1200 ha de cacao pose le problème de l’éternel foncier rural en Afrique, commente la Radio mondiale, sachant que les terres, détruites et vendues à des  sociétés minières n’appartiennent pas  à ceux qui les ont mises en valeur mais à des propriétaires coutumiers.
Malgré cette baisse de tonnage que va connaître le Ghana il se positionne toujours loin de son conçurent direct, l’Équateur qui est l’actuel troisième producteur mondial de cacao.

Source/ rfi.fr

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook