Cacaoculture/La Région de Guémon,nouvelle boucle, nouvelle terre d’excellence et promotrice de  lauréats.

 

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net depuis le Guémon

La région du Guémon, autrefois  considérée comme  une région dont le sol serait  non propice à la culture du cacao et essentiellement favorable à la caféiculture, vient de démentir tous ces préjugés.  En effet, au vu de leurs productions,  les départements de Duékoué, Bangolo, Kouibly et  Facobly viennent de déjouer les résultats des recherches agronomiques. A preuve, les deux meilleurs producteurs nationaux de cacao de l’année 2018 ,masculin et féminin,  sont issus de cette région.

Les résultats des recherches agronomiques sur les sols de la région de Guémon ont-ils été suivis  par les populations?  lorsque, vous observez l’état  des vastes plantations de cacao en bonne production qui partent de Duékoué à Bangolo en passant par  les départements de  Kouibliy et Facobly, on s’étonne toujours de la richesse du sol du guémon au vu de ces  résultats  .

Pour cette région, les vergers de cacao ne sont âgées pour la plupart que d’une vingtaine d’années contre celles des régions du Fromager, du Haut Sassandra, de la Nawa, du Gboklê et de San Pedro dont les moins jeunes ont au moins quarante ans. Ce qui explique la baisse de production cacaoyère dans ces dernières régions dont le sol est à régénéré .Cela expliquerait-il  pourquoi 70% des véhicules à remorques chargés de fève de cacao qui déchargent actuellement la zone portuaire de San Pedro proviennent de l’ouest montagneux ou encore la nouvelle boucle du cacao qu’est la région du Guémon ?

On pourrait penser que c’est l’occupation illicite des aires protégées qui l’expliquent, comme il en a été cas du fameux Mont Péko autrefois occupés par le tristement Amadé Ourémi et ses acolytes. Que non,  étant donné que les occupants ont été expulsés et mis hors d’état de nuire. Mieux encore,  Kongo Kouassi  Robert, membre de la société coopérative Djouman, qui a été distingué meilleur producteur de cacao 2018 par le conseil  du café et du cacao a produit plus de 100 tonnes de cacao issues 100 ha des espaces hors domaine de l’Etat compris entre Duékoué, et Koubly. Pareille pour Victorine Kouaglou, elle aussi , lauréate 2018 avec plus de 60 hectares pour plus 60 tonnes de cacao.

La région du Guémon est donc désormais une région   promotrice de  meilleurs exploitants agricoles dans le domaine du cacao grâce à sa terre qui n’est pas seulement propice à la culture du café et de la banane plantain .

 

 

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook