Bouaké : une plateforme internationale de jeunes entrepreneurs voit le jour

Par Amara Coulibaly – Correspondant

Depuis le 1er décembre, la région de Gbêkê a vu naître une plateforme réunissant des jeunes entrepreneurs issus de la ville de Bouaké et de différentes contrées. Cette plateforme dénommée ‘’ Débat des jeunes entrepreneurs ’’  a organisé une première rencontre avec des chefs d’entreprise, ce mardi 19 décembre dans un restaurant de la place sis au quartier N’Gattakro. L’objectif de cette rencontre était de mettre en place un conseil d’administration.

‘’ Débat des jeunes entrepreneurs ’’ est une initiative qui a été mise en place par Célestin Koffi, un jeune entrepreneur vivant à Bouaké. Il a raconté, après sa réunion avec ses confrères, le contexte de création de cette plateforme qui œuvre dans le domaine de l’entrepreneuriat.

« En tant que jeune entrepreneur, on a commencé avec des difficultés. Et dans les débuts, il s’est avéré que tu as les problèmes pour payer ton local ou des problèmes de marchandises ou encore des choses nécessaires pour le boulot. Et tu n’as pas parce qu’au départ, il n’y a pas d’argent. Mais on a des personnes qui le font déjà, qui les vendent. Donc pourquoi ne pas créer une plateforme où moi j’ai besoin de quelque chose, je vais voir l’autre qui peut m’aider ? Je suis dans un problème, je vais voir l’autre qui peut m’aider. C’est de là que la vision est partie », a-t-il confié.

L’entrepreneuriat est un facteur de réussite sociale chez les jeunes gens. C’est ce qui explique la motivation de ‘’ Débat des jeunes entrepreneurs ’’ à vouloir « unir les jeunes d’ici et d’ailleurs pour le développement durable », selon Célestin Koffi.

Il va plus loin dans son argumentation en défendant toujours cette idée. Pour lui, cette volonté d’unir les jeunes donnera de la « force » à l’évolution de ladite structure. Car « la force ce n’est pas d’aller faire des combats mais de pouvoir se battre et développer des choses de façon internationale », déclare-t-il.

Célestin Koffi, initiateur de la plateforme, a exprimé son désir de rendre international le fruit de son esprit qui a vu le jour à Bouaké.

« Il y a des jeunes qui sont au Cameroun, partout dans le monde. Et on échange actuellement. Si ces jeunes-là, nous sommes ensemble. Nos entreprises pourront être représentées partout dans le monde », souligne-t-il.

La plateforme ‘’ Débat des jeunes entrepreneurs ’’ abrite en son sein trois (3) types de classes : la classe des chefs d’entreprises, celle des novices et celle des personnes passionnées de l’entrepreneuriat. Elle compte procéder au lancement de sa section au Cameroun, le 15 janvier prochain.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Comparer

Facebook