ads bas

Bouaké: plus de 30 cantines scolaires suspendues sur la période allant de 2014 à 2018

ads bas

Par Coulibaly Amara – Correspondant à Bouaké

L’assistance

« De 66 écoles à cantines, aujourd’hui nous sommes à 32 cantines scolaires dans l’Inspection de l’Enseignement Primaire N’Gattakro », révèle Mme Amoin Monique Kouamé, la conseillère régionale chargée des cantines scolaires à la DREN Bouaké 2. Elle a fait part de ce constat, le mardi 18 décembre dernier lors d’une formation avec des directeurs d’écoles et gérants de cantines scolaires de l’IEP (Inspection de l’Enseignement Primaire) de N’gattakro. Cette formation s’est tenue au sein du Cafop II de Bouaké.

Cette activité a été initiée parce qu’il y a « un nouveau cahier de gestion et comparé à l’ancien, il fallait faire une formation et revenir sur les fiches de remplissage. Pour apprendre et pour nos nouveaux directeurs et gérants », selon Mme Kouamé, la responsable régionale des cantines scolaires.

A en croire la conseillère régionale chargée des cantines scolaires à la DREN Bouaké 2, Mme Kouamé, la cause principale qui serait à l’origine de la fermeture des 34 cantines scolaires dans la région de Gbêkê est le refus des parents de s’investir dans ce programme.

« Avec la crise, nous avons ouvert les cantines dans toutes les écoles. Maintenant les parents refusent de construire les réfectoires. On demande aux parents de construire la cuisine, le réfectoire et le magasin pour nos enfants », a-t-elle souligné.

Toujours dans la même veine, le conseiller extrascolaire chargé des cantines à l’IEP N’Gattakro a évoqué une autre raison de la suspension de l’activité alimentaire dans des écoles. A ce propos il déclare : « le constat est au fur et à mesure que les années passent, les cantines s’amenuisent parce que les structures ne sont pas mises en place. Les enfants n’ont pas le droit de manger dans les salles de classe. Alors il faut construire les réfectoires, les magasins et c’est ce qui ne se fait pas, raison pour laquelle les cantines sont suspendues ».

Au cours de cette réunion, les acteurs régionaux des cantines scolaires ont planché également sur la gestion des vivres et du matériel de la cantine scolaire. Si les cantines scolaires existent encore en Côte d’Ivoire, cela est le fruit d’une coopération entre l’Etat ivoirien et le Programme Alimentaire Mondiale qui date de 1989.

Les commentaires sont fermés.