Bouaké/N’guessan Kouakou Roger, dit N’guessan Santa repose à jamais au cimetière d’Amoinkanoukro

Par Brou François/afriquematin.net

Décédé le 23 aout 2018 dernier au Chu de Cocody, l’artiste N’guessan Kouakou Roger dit N’guessan Santa a été conduit à sa dernière à Amoinkanoukro, sous-préfecture de Bouaké le samedi 05 aout 2018 dernier. Lamentations, pleurs, regrets et émotions étaient au rendez-vous à l’heure de la fatidique et ultime minute de séparation. « C’est vraiment douloureux mais il faut être digne et je pense que la famille, les amis, les frères et sœurs de N’guessan Santa sont  dignes. C’est triste à l’heure de la séparation, mais il faut retenir que le plus grand c’est toujours dieu. Que notre frère parte en paix », a salué, ce départ, la gorge étreinte, Jack Delly, le leader du groupe Les Woody, dont Santa  faisait partie.  La communauté des artistes tradi-modernes  était représentée   par Amani Jonny,  Lui qui a bénéficié des doigtés techniques de ce guitariste émérite n’en dit pas moins, « je suis très attristé par cette disparition qu’on ne s’y attendait pas. C’est une grande perte pour les artistes de Côte d’Ivoire. Que le seigneur le reçoive auprès de lui, dans son paradis. L’image de N’guessan Santa restera à jamais graver  dans nos mémoires », a-t-il soutenu, inconsolable. Ce décès n’a pas laissé insensibles d’autres artistes, « nous sommes ses filles et lorsque des filles perdent leur père, vous voyez l’émotion. Nous artistes nous venons de perdre un grand homme », regrettent « les sœurs de la savane » qui font partie de  son écurie.  Des témoignages de proches font état de ce qu’en dépit  de son affaiblissement physique par la maladie, qu’il assumait avec un brin d’ironie, ils ont ajouté  que N’guessan Santa était jovial et rayonnant.

LIRE AUSSI :   Villes et Communes de Côte d’Ivoire /Danho Paulin élu nouveau Président