ads bas

Bouaké/La Sotra ouvre de nouvelles lignes

ads bas

Par Fatime Souamé-Correspondante Régionale/afriquematin.net

Dans le cadre de la mobilité urbaine et de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations en 2023, l’Etat de Côte d’Ivoire a activé l’extension des lignes de la Société des Transports d’Abidjan à l’intérieur du Pays. Il s’agit des villes de Bouaké, Yamoussoukro, Korhogo et San Pedro qui bénéficient de ce projet ambitieux.

Les populations de la capitale de Gbêkê, notamment celles de N’gattakro, Djamourou, Bouaké-Extension et Koko ont poussé des « ouf » de soulagement. Depuis bientôt deux semaines, la Société des Transports Abidjanaise qui s’est installée à Bouaké -, à ouvert de nouvelles lignes – pour soulager les populations.

Pour ce faire, ce sont des autobus neufs qui sont désormais chargés de transporter les populations d’un quartier à un autre. Pour Mory Fofana, opérateur économique, installé à Sokouradjan salue une telle initiative. « Le gouvernement a pris une bonne décision de nous alléger la tâche dans nos déplacements. Aujourd’hui, avec ces nouvelles lignes, c’est une grande joie pour nous », nous a-t-il confiés.

Kouassi Landry, élève, se réjouit de ces nouvelles lignes, « c’est vrai que depuis 2021, nous avions les bus-. Avec ces nouvelles lignes installées, c’est un ouf de soulagement pour nous les élèves. Plus question de retard et nous disons merci aux initiateurs de ce projet – ».

  Adji Alain, ne dit pas le contraire, « nous sommes très ravis de ces nouvelles lignes -. Cela nous facilite les déplacements et les longues attentes ».

Pour Kouadio Narcisse, éducateur au Lycée Djibo Sounkalo de Bouaké, « ce projet va améliorer la mobilité et la circulation, créer des emplois et donner un élan compétitif à l’économie de la ville -, c’est un véritable pool de développement de notre cité », a-t-il affirmé.

A noter que ce sont désormais des autobus flambants neufs qui circulent les grandes artères de la capitale de la région de Gbêke, donnant ainsi fière allure à la ville pour le bonheur des populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.