Document sans nom
AfriqueMatin TV Ivoire Dimanche La relève Dimanche Soir Guerres Info

Bingerville-Pdci-Rda/Le délégué départemental instruit les secrétaires généraux de sections et les militants sur les enjeux de 2020

Par Yann Dominique N’guessan/afriquematin.net

Ce jeudi 1er novembre 2018 marquait dans le monde entier la fête de la Toussaint, c’est cette date emprunte de spiritualité que les militants, notamment les secrétaires généraux de sections du Pdci-Rda de cette cité ont choisi de faire leur autocritique en vue d’apporter les aménagements souhaités. Conduite par leur délégué départemental et communal, Beugré Djoman, cette rencontre ouverte à la plate-forme de service a donné lieu à des échanges cordiaux. Après lecture de l’ordre du jour, il était  important pour le premier animateur de ce parti de faire les détails des différentes rencontres issues du 6ème congrès extraordinaire tenu à Daoukro.

Ensuite, a-t-il demandé à ses soldats de se tenir prêts pour cet important tournant de la vie de leur parti, « l’objectif du Pdci-Rda c’est la mobilisation de 2020 », a-t-il  prévenu. Aussi, face à cet enjeu, il a lancé le message d’popuser l’esprit dà l’union. Il a notamment insisté sur l’organisation « pour que le Pdci-Rda reprenne le pouvoir en 2020 ». A cette suite, il a souhaité que tous, tournent la page  « afin de réfléchir pour atteindre notre but », invite-t-il. Beugré Djoman, a également remis le couvert de  « l’opération, un militant 500fCfa ». Les fonds recueillis de cette opération seront remis au candidat du Pdci-Rda pour le soutenir financièrement aux fins de défendre les couleurs du parti lors des élections présidentielles. Il a aussi annoncé, dans son intervention, l’achèvement des travaux du siège du Pdci-Rda dont la pose de la première pierre a eu lieu il y a quelques mois. S’appesantissant sur certaines rumeurs, qu’il trouve infondées, il a rassuré  les militants que « jusqu’à preuve du contraire, le délégué départemental et communal de parti à Bingerville s’appelle Beugré Djoman. Il n’y a pas deux Pdci-Rda ». S’agissant des élections municipales, le candidat-maire sortant a reconnu avoir été trahi « j’ai été piégé, c’est un échec programmé et j’ai perdu parce que les gens savaient que je n’étais pas – Rhdp, mais un vrai Pdci-Rda», d’où sa défaite, dénonçant des cas de fraude et de violences perpétrées lors de ce scrutin dans sa circonscription, à l’image  des cas révélés dans  la commune de Koumassi. C’est sur cette note mélancolique que la rencontre a pris fin. Mais un fait marquant qui doit interpeller et dénoncer du fait de cette rumeur qui court les rues de Bingerville. Des indiscrétions font état de ce qu’une frange de militants, composée de secrétaires généraux de sections, de sympathisants et de militants,  conduite (!) par  Mme Jeanne Aka Batlo, s’apprêteraient à éjecter Beugré Djoman. Diligentée par la doyenne et membre du conseil des Sages, ces derniers se sont retrouvés, le mercredi 31 octobre 2018, à l’espace Colombe de la Paix pour dit-on, « poser les rampes du redécollage du Pdci-Rda ». Cette invitation faite sur mesure et à laquelle n’a été convié le délégué départemental et communal Beugré Djoman, n’est que le plan machiavélique qui serait mis en place en vue de  créer la division au sein de l’institution Pdci-Rda dans la cité Alhobé. Selon ses termes c’est «de permettre au Pdci-Rda de relever la tête à Bingerville après un moment d’étourdissement de ses militants qui se posaient des questions suite à -une défection de quelques responsables dont le maire Beugré Djoman », accuse-t-elle. Voici ce qui est clair et édifiant. A cette allure, l’atmosphère risque de se détériorée davantage si des précautions et solutions ne sont pas prises et trouvées pour mettre fin à l’inévitable qui est en gestation.

Facebook