Présidentielle 2020 : Adié Dominique appelle à une transition de 2 ans et demande le retour de Gbagbo

Par Jean Levry  – Afriquematin

Désormais à la tête de sa propre formation politique, dénommée « Pour la république et la démocratie » (PRD), après sa démission du RDR, le parti au pouvoir, Adié Dominique veut prendre une part active dans la vie de la nation ivoirienne.  Ce samedi 8 juin 2019, lors de la rentrée politique de son parti qui a eu lieu dans un réceptif hôtelier à Abidjan- Cocody, il a appelé à une transition au terme du mandat de l’actuel chef de l’Etat qui s’achève en octobre 2020.Adié Dominique

« En cette période où les pays de la sous-région s’engagent dans une démocratie vraie et dans une alternance paisible, nous ne pouvons pas nous permettre d’aller à des élections, pour lesquelles nous sommes convaincus qu’ils entraîneront encore des milliers de morts (…)  Si nous allons à ces élections, dans les conditions actuelles, ce serait encore amener les ivoiriens à entre-tuer. Nous disons non. Les élections de 2010 nous ont servis plus de 3000 morts. Voulons-nous pas encore revivre ces mêmes atrocités. Le PRD dit Non. C’est pourquoi, nous appelons à une période de transition de deux (2) ns et avec un gouvernement d’union nationale comprenant aussi bien les différents partis politiques et la société civile pour régler la question de l’unité nationale qui passe par la réconciliation entre les ivoiriens », propose l’ex-conseiller spécial d’Alassane Ouattara.

Pour lui, la réconciliation nationale est une question de fond à laquelle il faut nécessairement apporter des réponses précises avant d’organiser des élections présidentielles.  « Je pense que c’est quand nous aurons fini avec la question de la réconciliation nationale que nous pourrons aller à des élections apaisées », martèle-t-il.Adié Dominique

Adié Dominique estime que la réconciliation nationale ne peut être possible qu’avec l’implication de tous les acteurs politiques, protagonistes de la crise postélectorale de 2010-2011.  « Le PRD demande au président de la République de faire en sorte que Laurent Gbagbo rentre en Côte d’Ivoire. Le PRD invite les trois leaders politiques que sont les présidents Bédié, Gbagbo et Ouattara autour d’une table pour vider tous  les contentieux et conflits afin d’aller à une réconciliation vraie », recommande le président de ce parti d’obédience centriste qui souhaite une réforme en profondeur de la  Commission électorale indépendante (CEI), organe en charge de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire.

La rentrée politique de cette jeune formation politique, née le 22 janvier 2019, a tenu toutes ses promesses. Plus de 3 000 personnes venues des quatre coins du pays ont pris d’assaut les trois (3) salles de l’hôtel réservées par les organisateurs. Les militants ont  communié avec le président du Prd, Adié Dominique et le parrain de la cérémonie, Siaka Diarra, président de l’Union des forces démocratiques (UFD) du Mali.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook