ads bas

Bingerville/ Le maire Beugré Djoman et le conseil municipal en guerre contre l’insalubrité.

ads bas

Par Brou François /afriquematin.net

 

Le samedi 01 avril 2017,  la citée de Bingerville, avec à sa tête son premier magistrat, Mr Beugré Djoman, s’est lancée dans une opératoire de salubrité, faisant ainsi échos de l’opération nationale initiée par les autorités gouvernementales.Bingerville

Dénommée « Opération grand ménage », cette activité prévue pour se tenir les premiers samedis de chaque mois  a été suivie à la lettre par les autorités municipales de la commune de Bingerville. Le samedi  4 mars dernier, les populations de cette cité n’ont pas failli à la tradition.  Engagées corps et âmes, elles ont mis en application   l’initiative du gouvernement qui a lancé cette opération d’envergure nationale articulée autour d’activités communautaires de sensibilisation et de salubrité.  Et ce samedi 1er avril, elles   ont  récidivé. Réunis autour du maire Beugré Djoman, les membres du conseil municipal, soutenus par de bonnes volontés ont débuté l’expédition à partir de l’Hôpital Mère-Enfants pour mettre un terme à l’insalubrité. Balais et râteaux en mains, cette équipe a pu braver les monticules d’immondices et les caniveaux bouchés  pour donner du reflet aux artères. Plus de deux heures durant, cette opération a permis à toutes les composantes de la population d’agir ensemble à travers cette  activité pour la propreté et aussi pour l’esthétique du cadre de vie.

Pour encourager ses administrés à pérenniser ces actions de lutte contre l’insalubrité, le maire Beugré Djoman a pris des décisions salutaires. Désormais tout contrevenant qui s’évertuerait, au mépris de cette  décision,  est  passif d’une amande de 5.000Fcfa. Une mesure qui sera appliquée dans toute sa forme.Bingerville « Je voudrais encourager l’équipe du conseil municipal, les agents de la mairie et toutes les bonnes volontés qui se sont associées à l’opération », a-t-il félicité  au terme de ce  marathon.   Il a, à cet effet, lancé un appel à toutes les communautés à s’impliquer dans cette opération car pour lui, l’assainissement est  un enjeu majeur de santé publique.  « La propreté  diminue fortement la propagation de maladie. Chasser  les mauvais réflexes est une tâche difficile, mais pas impossible », a-t-il recommandé.

 Rappelons que l’Inspecteur général, le Dr Yessoh du ministère de la Salubrité, présent pour la circonstance, a félicité et encouragé le maire Beugré Djoman et le conseil municipal pour son combat à éradiquer  l’insalubrité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.