ads bas

BANGOLO / Assassinat de Yro Taha Mélaine: la Confédération des jeunesses du Guémon appelle au calme

ads bas

Par Avicam Etony – Afrique Matin.Net 

Une semaine après la découverte du corps sans vie d’une jeune fille de 15 ans, la tension reste vive entre autochtones guéré et allogènes burkinabé à Bangolo, une localité située dans la région du Guémon à l’ouest de la Côte d’Ivoire. La confédération des jeunesses du Guémon (Coj-Guémon) a au cours d’un point presse animé le jeudi 28 juin 2018 à Yopougon, appelé à l’appaisement et à la fin des affrontements. Firmin Tiessehi, président de cette plateforme n’a pas caché sa consternation devant ce qu’il qualifie « une vie de trop précocement arrachée ». Il l’a clairement exprimé « nous partageons la douleur qu’éprouve toute famille devant pareille situation, car à 15 ans, la société a obligation de vous garantir un avenir et la sécurité ».Rappelons que dans la nuit du samedi 23 à Dimanche 24 juin 2018, le corps sans vie de Yro Taha Mélaine âgée de 15 ans, ensanglanté avec la gorge tranchée à été découvert chez le présumé ‘’Rasta’’, un résortissant burkinabé d’une trentaine d’année qui s’est aussitôt rendu à la gendarmerie après son crime. Firmin Tiessehi a pris à témoin l’ensemble des présidents de jeunesses présents autour de la table « Ce crime n’est pas le premier». Aussi a-il invité les populations à la retenue et au calme. Puis a ajouté: « Nous faisons confiance à la justice et avons le regard tourné vers elle pour que plus jamais pareille crime ne vienne entacher les efforts en faveur de la cohésion et la paix dans notre région». Firmin Tiessehi a félicité les autorités politiques, militaires et administratives pour la réactivité avec laquelle l’évenement a été circonscrit.

 

Les commentaires sont fermés.