Automobile/La femme « la plus rapide du monde » s’est tuée

Jessi Combs, pilote automobile considérée comme « la femme plus rapide sur quatre roues » après avoir établi un record à 640 km/h en 2013, s’est tuée dans un accident en tentant de battre son propre record. Selon des médias spécialisés, elle avait dépassé les 680 km/h mais l’essai n’avait pu être officiellement validé en raison d’un problème mécanique. Mécanicienne accomplie, Jessi Combs s’était fixé pour objectif de battre le record de «la femme la plus rapide du monde », établi en 1976 par la cascadeuse américaine Kitty O’Neil. Dans le même désert d’Alvord, celle-ci avait dépassé les 825 km/h de moyenne, à bord d’un engin qui ne comptait que trois roues. Elle comptait faire encore mieux mardi lorsqu’elle a trouvé la mort.

Source : afp

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook