Assemblée nationale-Election d’Adama Bictogo/ Un fiasco communicationnel

Par Jean-Yves Esso Essis *

Cadre du Rhdp, Adama Bictogo a été élu le mardi dernier président de l’Assemblée nationale. Cette élection qui a quelque peu étonné le peuple ne pouvait point restée en marge des critiques et autres désintérêts chez certains militants. Dans sa lettre ouverte au concerné, l’Inspecteur et membre du BP du Pdci-Rda et Président des Cadres Dynamiques, Jean-Yves Esso Essis estime que cette élection est un non-sens, donc un fiasco.  

Monsieur le Président du Groupe Parlementaire,

Permettez-nous de vous adresser cette présente correspondance par ce canal publique. Nous estimons que nous ne devons rien avoir à cacher à nos militants de base dans certains contextes comme celui du sujet cité en objet.

Monsieur le Président,

Le mardi 7 juin 2022 dernier, pour l’élection du nouveau Président de l’Assemblée Nationale, vous avez, en accord avec d’autres partis d’opposition, notamment le PPA-CI et l’UDPCI, décidé de ne présenter officiellement aucun candidat en face du candidat RHDP, pour des raisons stratégiques inconnues du grand public militant et sympathisant.

« Nous avons le secret espoir que vous ne prendrez pas cette interpellation publique dans un sens qui n’est pas celui qui nous a guidé dans cette démarche », estime .Jean-Yves Esso Essis . »

Vu la très grande qualité des membres qui composent notre Groupe Parlementaire, nous demeurons persuadés que cette décision n’a pas été simple à prendre et qu’elle a été le résultat de discutions hautement stratégiques entre les autres partis d’opposition concernés et le parti au pouvoir.

Cependant, force est de constater qu’au niveau de la symbolique que renvoie l’image de votre décision commune de ne pas candidater, et du traitement publique de votre désaccord avec un député de notre famille politique ayant refusé de respecter la discipline du Parti en se présentant sans l’onction du Parti contre le candidat RHDP, l’opération a été un immense fiasco communicationnel qui a vite fait d’engendrer de nombreuses incompréhensions et de vives désapprobations de la part de plusieurs de vos militants et sympathisants.

Monsieur le Président,

Le peuple qui vous a permis de siéger dans l’Hémicycle en vous donnant sa voix lors des dernières consultations populaires pour les élections législatives, malgré les nombreuses souffrances de la Désobéissance Civile de la fin d’année 2020, n’a pas compris votre démarche et mériterait que vous lui accordiez un Grand Oral de rattrapage.

L’inspecteur, membre du Bureau Politique et Président des Cadres Dynamiques du Pdci-Rda que nous sommes a certes bien compris la nécessité stratégique d’un tel acte, bien qu’en étant personnellement en total désaccord avec la forme de cet acte, mais la base militante ayant été royalement snobée lors de cette manœuvre hautement tacticienne « pour la cohésion et la réconciliation nationale », mérite grandement une séance publique d’explication pédagogique aux militants à jour de leurs cotisations, que vous pourriez tenir à la Maison du Parti à Cocody.

Monsieur le Président,

Nous avons le secret espoir que vous ne prendrez pas cette interpellation publique dans un sens qui n’est pas celui qui nous a guidé dans cette démarche. Nous restons convaincus que vous n’êtes pas sans connaître l’importance de cette place publique et que vous conviendrez avec nous qu’elle n’est pas forcément toujours à condamner, étant entendu que c’est bien sur cette même place que nous nous adressons tous aux populations pour solliciter leurs suffrages afin de siéger dans cette Maison du Peuple.

Restant à l’écoute de votre précieuse disponibilité pour mettre en place dans les meilleurs délais une rencontre instructive et didactique avec nos militants,

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses.

*Inspecteur et membre du BP du Pdci-Rda et Président des Cadres Dynamiques

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.