Après sa démission/ Guillaume Soro menacé

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec linfodrome.com

Selon l’information donnée par la Lettre du continent relayée par linfodrome.com dans sa livraison d’hier mardi 12 février 2019, la première disposition annoncée serait la « confiscation du passeport diplomatique » de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro par le ministère ivoirien des Affaires Etrangères dirigé par Marcel Amon Tanoh. La Lettre du continent qui ajoute que des enquêtes seraient d’ores et déjà engagées dans le cadre de cette procédure. Celle-ci devrait également contribuer à faire la lumière sur l’origine des fonds ayants servi à la construction de la résidence de l’ancien patron de l’ex-rébellion, de Marcory quartier-Résidentiel. Guillaume pourrait également avoir sur le dos, poursuit notre informateur, les services des impôts ivoiriens. Il pourrait selon le confrère se voir notifier par les services du secrétaire d’Etat Moussa Sanogo, un redressement fiscal.  Ces mesures font suite à la récente décision  du patron du Parlement de quitter son fauteuil de président

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook