Après des actes de violences dans la ville : Les élèves de Diabo scellent la réconciliation par un match de football

Avant d’aller en congés de Noël, les élèves du Lycée Moderne Nanan Kissy B. Fulbert de Diabo (15 Km de de Bouaké) et les ceux du Collège privé Mouayet de ladite ville ont disputé un match de football le vendredi 21 décembre 2018. Ce match organisé par les enseignants des deux établissements, avait pour but de réconcilier les élèves après des échauffourées survenus dans la ville lors d’une grève.

« Nous avons décidé d’organiser ce match suite aux événements déplorables vécues lors de la grève du mois d’octobre dernier. Nos élèves (ceux du lycée, ndlr) ont décidés de ne pas y participer. Mais les élèves du privé ont venus les faire sortir afin d’être solidaires à leur cause. Ce refus a entrainé des violences entre élèves. Il y a eu des vitres et des fenêtres de l’administration du lycée brisées. Depuis lors, les élèves se regardent en chien de faïence. Alors, nous avons appelé les élèves au calme et au respect de la chose publique. Le sport étant facteur de réconciliation, nous avons organisé ce match dénommé « match de réconciliation », a déclaré M. Kra, Professeur d’éducation sportive et sportive (EPS) au Lycée pour donner le sens de cette rencontre sportive.

Mme Nango Thérèse, Proviseur du Lycée  s’est réjouie de la tenue cet évènement sportif qui prône, selon elle, les valeurs de paix, de cohésion et montre aux élèves la voie de la réconciliation et la non-violence en milieu scolaire.

Arbitrée par M. Koné, Professeur d’EPS au collège privé de la ville, cette rencontre a vu la victoire des élèves du lycée Moderne Nanan Kissy B. Fulbert sur leurs homologues du collège privé Mouhayet sur le score de 3 buts à 2.

Koffi K. B. Étienne, correspondant à Diabo

 

 

 

Comparer

Facebook