Ambassadeur Agalawal : “Le Point” d’une performance

Par JM Tonga – Afrique Matin

Reconnu comme l’un des humoristes les plus doués de sa génération, Ambassadeur Agalawal sera de sortie le samedi 13 avril prochain dans la mythique Salle Anoumabo du Palais de la Culture. Ce sera le 3ème spectacle « One man show » de l’humoriste ivoirien qu’il annonce inédit et grandiose, baptisé “Le Point”.Ambassadeur Agalawal

Cela fait 10 ans que Kra Kobenan Kouman Ignace (de son vrai nom) s’est illustré dans le giron des humoristes ivoiriens. Avec “2 cas”, il est rentré grandement  dans le cercle, à l’époque, un peu serré des faiseurs du rire. Et depuis, il n’a pas baissé de régime. Bien au contraire, comme du vin, il se bonifie au fil des ans. Prolifique à souhait, il est artiste. Un vrai ! Cela est possible car Agalawal est titulaire d’une Maîtrise d’Anglais obtenu à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan-Cocody et inscrit en Master au CERAP (ex- INADES)  d’Abidjan en Gestion de conflits. Le coffre adéquat pour assurer, il l’a. Ainsi, à aucune de ses apparitions scéniques, il a déçu. D’ailleurs, d’Agalawal, on ne peut prétendre maîtriser la partition avant qu’il n’ait fini une scène. Il est l’humoriste des surprises, un maître de l’improvisation, un concepteur. Le Jocker de la série télévisée “Ma grande famille” a plusieurs tours dans sa boule. Des blagues à la satire, l’ambassadeur de l’humour ivoirien possède la magie. Quid à tordre de rire, à sensibiliser, à conscientiser, à croquer, à caricaturer. Au but final de surprendre, d’égayer et de diffuser de la bonne humeur. Un tel talent, ça s’affûte !Ambassadeur Agalawal

Agalawal n’a pas de journée sabbatique. Même ses jours sans spectacle ne sont pas chômés. Il crée son propre spectacle, chaque jour. D’ordinaire, c’est au minimum 3 heures de répétition qu’il s’accorde au quotidien. Qu’il soit en place ou en voyage, le natif de Pinda Boroko (Bondoukou, région du Gontougo) ne se dérobe pas à son rituel professionnel. C’est d’ailleurs le signe particulier du professionnalisme. A l’écriture, il s’adonne également à cœur joie. Dans le cadre des préparatifs de son 3ème one man show, l’humoriste s’est accordé un supplice : travailler et encore travailler pour offrir de l’exclusif en matière de spectacle unique d’humour en Côte d’Ivoire. Au quotidien, il s’inflige 7 heures de répétition en compagnie de son metteur en scène Digbeu Cravate. Et ce, depuis le 2 avril dernier. Au filage, dans la soirée du vendredi 12 avril, Agalawal aura totalisé 84 heures de répétition. Ne dit-on pas que qui veut aller loin ménage sa monture ? Parlant de performance, Ambassadeur Agalawal a, en effet, construit sa monture de sorte qu’il sera solidement et suffisamment ménagé le samedi 13 avril pour graver son nom, son jeu, son talent en lettres d’or dans les annales des spectacles humoristiques en Côte d’Ivoire, mais également dans le cœur des ivoiriens et dans les murs du Palais de la Culture. “Le Point” sera fait !

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook