ads bas

Alliance pour le second tour : Les 0% en ordre dispersé

ads bas

Eliana Bezaza, Fanirisoa Ernaivo et Imbeh Jovial ont officialisé leur soutien à « Dada ».  On croit savoir par contre que Roland Ratsiraka va effectuer une déclaration de soutien au profit de « Zandry kely ».

« La mouvance Zafy soutient le candidat Marc Ravalomanana ». C’est ce qu’a laissé entendre un des anciens proches collaborateurs de l’ancien président, feu Zafy Albert. Hier, le candidat « numéro 25 » a été reçu à La Villa La Franchise Ivandry par Thérèse Zafy, l’épouse du défunt Professeur. Samedi dernier, des leaders de cette mouvance politique, en la personne du Docteur Joseph Randriamiarisoa et Manoro Régis, ont rencontré « Dada » dans le Quartier Général du parti « Tiako i Madagasikara » à Ampandrana. Nul n’ignore pourtant que depuis le départ de l’ancien président, cette entité politique n’a plus entrepris aucune activité politique. De plus, ladite mouvance n’a avancé aucun candidat lors du premier tour du 7 novembre dernier. En tout cas, les candidats regroupés au sein du « Club des zérovirguliens » vont affronter le second tour en ordre dispersé. Hier, le candidat « numéro 26 », Imbeh Serge Jovial (0,38% des voix obtenus au premier tour) a officialisé son soutien à Marc Ravalomanana. Le candidat a toutefois fait savoir que ceci relève d’une décision personnelle qui n’engage pas son parti politique. Cet économiste financier entend donc organiser une alliance avec Ravalo en tant que loup solitaire. Et ce, contrairement à la candidate « numéro 14 », Eliana Bezaza (0,82%), la candidate « numéro 24 », Fanirisoa Ernaivo (0,28) et le candidat « numéro 10 », Radavidson Andriamparany Benjamin (0,51%) qui ont officialisé leur choix samedi dernier lors d’une rencontre avec le patron de l’Empire Tiko qui s’est déroulée à Ampandrana.

Consigne de vote. Reste à savoir si ces membres du « Club des zérovirguliens » vont réussir à influencer les résultats du vote le 19 décembre prochain. Faut-il rappeler que le candidat arrivé à la troisième place au premier tour, en la personne de Hery Rajaonarimampianina, a choisi de ne donner aucune consigne de vote. A entendre sa dernière déclaration, il ne soutiendra ni Rajoelina, ni Ravalo. Sa décision a été prise comme un coup de massue dans les rangs des « Zanak’i Dada ». En effet, ces derniers ont déjà basé leur calcul du possible résultat du second tour en additionnant les 8,82% du HVM avec les 35,35% du TIM. Ils se sont fiés aux multiples rapprochements entre Marc Ravalomanana et le candidat du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara ». Ce choix du numéro Un des « Kravaty manga », qu’il soit franc ou non, aura certainement une énorme répercussion sur l’issue du deuxième tour. A noter également que le candidat arrivé au 4e  rang sur les résultats définitifs du 1er tour, à savoir le Pasteur Mailhol André Dieu Donné ayant obtenu 1,27%, a choisi de ne soutenir aucun des deux candidats. Aucune consigne de vote également, du moins pour le moment, pour Joseph Randriamampionona alias Dadafara (1,16%) et Ny Rado Rafalimanana (1,15%).

Annulation.  On sait par contre que d’autres candidats malheureux du premier tour ont décidé d’organiser une alliance politique avec le candidat « numéro 13 », Andry Rajoelina. Pour ne citer que le cas de Saraha Rabeharisoa qui a obtenu 0,48% des voix.  On croit savoir aussi que le candidat du « Malagasy Tonga Saina », Roland Ratsiraka, va effectuer une déclaration de soutien au profit du porte-fanion du « Tanora malaGasy Vonona » ce jour.  On sait également que d’autres candidats, en l’occurrence des victimes de l’affaire 2002, vont rejoindre le clan « Volomboasary ». Quoi qu’il en soit, le collectif des 25 candidats qui ont formé un front uni pour réclamer l’annulation du scrutin du 7 novembre est divisé pour affronter le second tour. Les calculs et pronostics se rapportant sur les reports de voix, effectués par les partisans des candidats à l’issue du premier tour, risquent d’être biaisés. Entre Andry Rajoelina, vainqueur annoncé du premier round, et Marc Ravalomanana, son dauphin, une lutte acharnée reste ouverte. Les alliances avec des candidats malheureux ne disposant ni d’aucun parti politique, ni d’aucune structure de base politique, n’influeront pas beaucoup sur les résultats. La victoire reviendra certainement à celui qui réussira à convaincre les électeurs réticents, ainsi que ceux qui n’ont pas voté le 7 novembre dernier. A noter que le coup d’envoi de la campagne du second tour sera donné demain.

SOURCE:http://www.midi-madagasikara.mg/a-la-une/2018/12/03/alliance-pour-le-second-tour-les-0-en-ordre-disperse/

Les commentaires sont fermés.