Algérie/ Voici les deux prétendants à la succession de Boutéflika

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net avec rfi.fr

L’élection du 18 avril prochain est donc reportée. A la fin de son mandat, le 25 avril prochain, Abdelaziz Bouteflika  promet qu’il y aura un gouvernement de transition pour gérer les affaires du pays. Et en parallèle, une conférence nationale pour préparer la transition. Mais au-délà de cette transition deux candidatures se précisent pour remplacer le président Boutéflika. Ramtane Lamamra, ce diplomate de carrière, âgé de plus d’une soixantaine d’années a été au service de presse de la présidence de la République avant d’être ambassadeur, puis ministre des Affaires étrangères de 2013 à 2015. C’est notamment lui qui a dirigé les négociations de paix malienne à Alger. Homme de confiance donc, il avait été nommé conseiller diplomatique en février dernier. Noureddine Bedoui, 62 ans, est quant à lui, issu de l’administration algérienne. Plusieurs fois  préfet, il est ministre depuis septembre 2013, d’abord à la Formation professionnelle puis à l’Intérieur. Un poste clef du gouvernement. Les deux figures sont bien connues déjà des Algériens sont tous deux issus du premier cercle qui entoure le président sortant.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook