Algérie/Les arrestations politiques s’étoffent

Alors que le mouvement de contestation se poursuit dans la rue encore ce vendredi, la liste des arrestations s’étoffe un peu plus encore. Hier Jeudi 13 juin 2019, c’est le général à la retraite Ali Ghediri, ex-candidat déclaré contre Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle du 18 avril   qui a été écroué. Son chargé de communication l’a annoncé ce jour, indiquant que cette arrestation avait eu lieu pour « atteintes à l’économie nationale et au moral de l’armée ».

Outres ces arrestations, de puissants hommes d’affaires ont été écroués, la plupart étant soupçonnés d’avoir profité de leurs liens avec l’ancien président, ou son entourage, pour obtenir des avantages ou des marchés publics. Récemment, ce sont d’anciens hauts responsables qui ont été placés en détention préventive, dont Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, deux anciens Premiers ministres, et l’ancien ministre du Commerce, Amara Benyounes.

Source : france24.com avec AFP

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook