Agboville : Les cours reprennent au primaire public après un mois de grève des enseignants

Par Tizié To Bi – Correspondant à Agboville

Les enseignants du primaire public d’Agboville, à l’instar de leurs collègues de Tiassalé, Sikensi et Taabo, ont repris les enseignements, ce lundi matin. Répondant ainsi, à l’appel à la reprise des cours, lancé par Gnogbo Paul, secrétaire général adjoint du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD), le mercredi 6 mars dernier. Et ce, pour le grand bonheur des enfants, qui retrouvent ainsi la chaleur des salles de classes, après plus d’un mois passé à la maison. Une reprise timide, a constaté Afriquematin sur place.

Le retour à l’examen pédagogique au lieu de concours pour les instituteurs adjoints (IA) et la possibilité pour les instituteurs ordinaires (IO), de présenter le concours des inspecteurs de l’enseignement préscolaire et primaire (IEPP) sont les 2 acquis sur les 5 points de revendications de  l’Intersyndicale de l’enseignement préscolaire et primaire de Côte d’Ivoire (Isepp-Ci).

Notons que, le 3 mars dernier, un même appel à la reprise des cours, avait été lancé par la voix de Bli Blé David, porte-parole de l’Isepp-Ci. Mais, boycotté par l’ensemble des enseignants. Parce que, selon eux, cet appel ne répondait pas aux principes syndicaux. Le MIDD a, quant à lui respecté ces principes avant d’appeler à la reprise ? Où a-t-il joué de son positionnement sur le terrain pour le faire ? Bien malin, qui pourra répondre à ces questions.

Pour un retour à la quiétude à tous les niveaux de l’école en Côte d’Ivoire, il est temps que gouvernement et syndicats s’asseyent autour d’une table pour de véritables discussions.

Comparer

Facebook