Afrique du Sud/Quelle crédibilité pour le pasteur Alph Lukau ?

Vraisemblablement gêné par les railleries des médias après avoir prétendu ressusciter un mort, le pasteur congolais, originaire de la Rdc,  Alph Lukau a reconnu-   que la personne dans le cercueil n‘était pas morte. Et que diront ses fidèles et les observateurs ? Lors d’un culte en direct relayé par les réseaux sociaux, le patron du conglomérat d‘églises dénommé « Alleluia Ministries » basé en Afrique du Sud, le pasteur Alph Lukau semblait ressusciter une personne morte. Pour des observateurs, fussent-ils chrétiens, Alph Lukau n’est pas Jésus-Christ et le jeune Elliot Masango n’est pas Lazare. Le pasteur a donc été vivement raillé sur les réseaux  sociaux aussi bien par les médias que par les internautes. Gêné, « l’homme de Dieu » a présenté ses excuses aux internautes tout en reconnaissant que la personne dans le cercueil n‘était pas morte. « Avant d’entrer dans les locaux de l‘église, le cercueil a commencé à trembler, ce qui signifie que la personne était en vie », a-t-il reconnu.  « Nous sommes la maison de Dieu et je ne suis qu’un pasteur servant dans la maison du Seigneur. Je pense qu’ils ont amené la personne à l‘église parce qu’ils croyaient que Dieu avait la capacité de ressusciter la personne, mais notre frère était toujours en vie avant même d‘être amené à l‘église et nous nous excusons de ne pas avoir dit la vérité », a ajouté le pasteur.

Source : fr.africanews.com

Comparer

Facebook