Affaire de l’empoisonnement du premier ministre / Soro Guillaume « Dieu seul sait! Je le remercie de m’avoir sauvé la vie… »

ads bas

Nadège Kondo, Afriquematin.net

La mort brusque du Premier ministre, Hamed Bakayoko fait l’objet de nombreuses spéculations. Pour certains la disparition du chef du gouvernement n’est pas fortuite. Car, il serait victime d’un empoisonnement. Face à cette accusation, la présidence oppose son « scepticisme » et nie toute implication à travers un communiqué.  Selon ledit communiqué, Hamed Bakayoko est décédé d’un cancer de foie.

Sa mort reste une énigme. Hamed Bakayoko, Premier ministre décédé le mercredi 10 mars dernier aurait été empoisonné par un de ses proches collaborateurs de son Parti le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Certains cyber activistes accusent Téné Ibrahima dit photocopie de l’avoir empoisonné pour la conservation et pour la conquête du pouvoir d’Etat. Figure incontournable du Rhdp « le golden boy », comme le surnomment ses fans, avait des velléités pour occuper le fauteuil présidentiel.

Dans la foulée, l’ex locataire de l’assemblée nationale, Soro Guillaume a publié un message de reconnaissance à Dieu sur sa page tweeter. Pour lui, il serait mort s’il n’avait pas libéré le tabouret. « Dieu seul sait! Je le remercie de m’avoir sauvé la vie et pourtant à l’époque j’étais très en colère contre lui. Je ne comprenais pas l’acharnement du SORT. Aujourd’hui j’ai mieux compris. Les voies du seigneur sont insondables. A lui seul la gloire. Qu’il nous éloigne des méchants », a-t-il témoigné.

L’hypothèse de l’empoisonnement dont aurait été victime Hamed Bakayoko sera-t-elle confirmée ou infirmée ? L’avenir nous situera. L’article du journaliste Marwan Ben Yahmed, Directeur de Publication de Jeune Afrique fait aussi couler beaucoup d’encre et de salive sur cette affaire ‘’d’empoisonnement’’.  Son témoignage curieux fait des révélations qui délient les langues. A en croire, le journaliste qui a vu Hamed Bakayoko en janvier 2021, l’état de santé de son ami n’était pas au beau fixe.

« Je n’ai plus de jus, me dit-il, je n’arrive plus à me concentrer, je n’ai jamais été comme cela », avait-il confié à son ami journaliste. Et d’ajouter « Ce qui est étrange, c’est que Nestor est tombé malade au même moment que moi. On a pensé à une crise de paludisme. Il a perdu plus de 10 kilos ».

Nestor est le majordome du Premier ministre Hamed Bakayoko. Ils consommaient les mêmes aliments, rappelle le journaliste.

Les zones d’ombres de la mort du chef du gouvernement Hamed Bakayoko sont encore trop nombreuses. L’avenir nous situera !

 

 

Les commentaires sont fermés.