Accroissement des ressources de la MUGEF-CI : Le conseil d’administration exprime sa gratitude au chef de l’Etat et à son gouvernement

Par Vouzo Zaba, Afriquematin.net.

Le président du conseil d’Administration de la Mutuelle Générale des Fonctionnaires et Agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEF-CI), Kouamé Mesmin Komoé, a, au cours  d’une conférence de presse, traduit toute sa reconnaissance au chef de l’Etat et à son gouvernement pour leur appui financier  de quatre (4) milliards de FCFA indispensables à l’atteinte des objectifs de la mutuelle et la pérennité de celle-ci. C’était ce jeudi 18 juillet 2019  à son siège, dans le quartier des affaires du plateau, à Abidjan.

« Face à cette sollicitude constante vis-à-vis des Fonctionnaires et agent de l’Etat, il est de notre devoir de traduire toute notre reconnaissance à L’Etat, avec à sa tête le Président de la république, son Excellence Alassane Ouattara, pour cet acte de grande portée. Ensuite, au gouvernement et à son chef, le Premier Ministre  Amadou  Gon Coulibaly. Sa hauteur de vue et son inclination naturelle à répondre favorablement aux préoccupations des Fonctionnaires et agents de l’Etat  ont suffit à traiter avec bienveillance cette importante question » a tenu à signifier le conférencier.

Mais  bien avant d’en arriver à cette conclusion, il a dû faire la genèse des faits qui ont été à l’initiative de la rencontre du jour. Il a tout d’abord mentionner le bien fondé de l’arrimage des deux systèmes de prise en charge (CMU et MUGEF-CI) qui ont permis la mutualisation des cotisations des fonctionnaires et agents de l’Etat, en activité ou à la retraite. Ainsi toutes les charges, aux dires du conférencier,  devraient être supportées par les cotisations  du régime de base maladie de la MUGEF-CI.MUGEF-CI

« Seulement, sans l’accroissement  de ses ressources, la mutuelle ne serait pas  en capacité de répondre aux attentes de ses adhérents. Sa pérennité se trouvait même menacée » a-t-il expliqué, justifiant ainsi la requête faite à l’Etat pour que celui-ci joue sa partition dans l’apport de sa part patronale. Et  c’est en réponse à la satisfaction des doléances faites auprès des autorités étatiques, lesquelles  ont été exprimées  par les résolutions du conseil des Ministres tenu le 17 juillet 2019, que Mesmin Komoé dit avoir initié cette conférence de presse pour en  informer l’opinion publique.

 Pour terminer, il a rassuré les mutualistes  quant à la garantie et la durabilité de leur  prise en charge. Il leur a en outre promis un élargissement du panier d’offre de soins.

Click to Hide Advanced Floating Content
AFRIQUEMATIN TV

Facebook