Tchad/Idriss Deby dans son nouvel apparat de Maréchal

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net

Comme en 1977, après   Jean-Bedel Bokassa   de la Centrafrique élevé sous le nom de Bokassa Ier, l’Afrique noire vient d’enregistrer dans ses rangs de la grande muette,  un autre Maréchal. Le président Idriss Deby Itno vient d’être, à son tour honoré par les députés  été élevé depuis le 26 juin 2020, au rang de Maréchal pour «Service rendu à la nation» dans une unanimité qui ferait pâlir de jalousie nombre de chefs d’Etat à travers le monde.

Selon le financialafrik.com qui rapporte l’information, Idris Deby est reconnu comme homme de guerre, et grâce à ses nombreuses victoires militaires remportées tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, il s’est vu récompensé. Sa dernière victoire est intervenue à Bohoma dans la province du lac Tchad où l’armée Tchadienne a mis des milices de Boko Haram en déroute.

Ce titre honorifique avait été attribué au chef de l’État tchadien en juin dernier par des députés de l’Assemblée nationale, rappelle rfi.fr. Ce qui n’a pas tardé à créer la polémique. En raison de la crise du Covid-19, les autorités tchadiennes ont décidé de ne pas organiser le traditionnel défilé populaire, mais seulement une prise d’arme symbolique.

LIRE AUSSI :   Guinée : « Kamsar » s’offre Salif Kéita pour ses 70 ans