Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo plus conciliante, appelle tous les partis politiques y compris le RHDP, à l’unité pour “sauver la patrie”

Par Michel Mangou – Afrique Matin.Net 

La Côte d’Ivoire entre progressivement dans une zone dangereuse de turbulence. Suite à la déclaration de candidature pour un 3è mandat de l’actuel président Alassane Ouattara, plusieurs manifestions de protestation ont surgi dans certaines villes du pays, laissant comprendre que les jours à venir ne seront pas de tout repos. Devant l’inquiétude que cela présage, Simone Ehivet Gbagbo, vice-présidente du FPI a adressé un message d’unité et d’apaisement aux acteurs politiques ivoiriens; ce mardi 11 août 2020, au siège de son parti à Cocody (Abidjan).

«Rien n’est encore gâté. J’invite tous les partis politiques, à l’unité pour sauver la patrie», a lancé l’ancienne Première Dame qui, par ailleurs, s’est dite très préoccupée par deux faits importants de l’actualité. «Je suis préoccupée par deux choses. Le nom du président Gbagbo a été rayé de la liste électorale… Deuxièmement le président Ouattara a annoncé sa candidature», a regretté Simone Gbagbo. Elle continue pour exprimer son étonnement face à l’attitude de l’actuel président ivoirien qui dit et se dédit, selon ses termes.  “Un chef d’Etat ne peut pas se dire et se dédire”, dit-elle avant de faire remarquer que sa candidature est anticonstitutionnelle.

Pour terminer, l’ancienne Première Dame de Côte d’Ivoire a adressé un appel au président ivoirien. ” Je voudrais appeler le chef de l’Etat à délivrer un passeport diplomatique au Président LAURENT GBAGBO et lui permettre d’être candidat à l’élection présidentielle d’octobre. Aussi qu’il remette les noms de CHARLES BLE GOUDE et de GUILLAUME SORO sur la liste électorale. Enfin qu’il libère les prisonniers militaires et civiles.”

 

Facebook