Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan enterreront- ils la hache de guerre avant la présidentielle?

 

Les derniers secrets qui entouraient la rencontre entre Laurent Gbagbo et son ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan, à Bruxelles début janvier, ont été dévoilés par le camp Gbagbo. Ils démontrent un potentiel pacte en vue de la présidentielle d’octobre 2020 en Côte d’Ivoire.

Le communiqué a été personnellement validé par Laurent Gbagbo. Assoa Adou, secrétaire général de la dissidence et témoin oculaire de la rencontre, qui devait le rédiger et le signer depuis plusieurs jours, ne semblait pas pressé de le faire. Et pour cause, à première vue, le grand gagnant de cette rencontre préparée dans le plus grand secret et qui a pris de court aussi bien le pouvoir que l’opposition n’est autre que Pascal Affi N’Guessan, président légal du FPI.

De fait, les 4 et 5 janvier, lors des deux dîners organisés dans un hôtel bruxellois entre les deux personnalités qui ne s’étaient plus revues depuis la chute de Gbagbo, en avril 2011, Affi avait obtenu de son ex-mentor l’organisation d’un congrès dit unitaire du FPI.

Celui-ci devra, selon le communiqué rendu public par Assoa Adou dimanche 19 janvier, deux semaines après la rencontre et plusieurs jours après le communiqué du camp Affi, « reconduire le président Laurent Gbagbo à la tête du parti ». En contrepartie, Pascal Affi N’Guessan devrait être nommé « premier vice-président assurant l’intérim avec les pleins pouvoirs ».

Affi, colistier de Gbagbo ?

Président du FPI depuis 2001, Affi avait succédé à Gbagbo, fondateur du parti, un an après l’accession au pouvoir de celui-ci. S’il dirige la formation depuis cette date, il est farouchement contesté depuis 2014 par une fronde conduite par d’éminents cadres et soutenue par une bonne partie de la base.

LIRE AUSSI :   Le capitalisme, un déclin est irréversible - Par Kuyo Yves.

À LIRE Côte d’Ivoire : ce que Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan se sont dit à Bruxelles

« Concernant l’élection présidentielle de 2020, Monsieur Affi N’Guessan a demandé à être le colistier du président Laurent Gbagbo, si celui-ci est désigné candidat du Front Populaire Ivoirien », précise par ailleurs Assoa Adou.

Source : Jeune Afrique.