Renouvellement des CNI/Le régime devrait en faire une de ses réelles priorités

Par Haidmond Kaunan/afriquematin.net

(Mercredi 27 mars 2919)- Quatre-vingt-dix pour cent (90%) des Cartes nationales d’identité(CNI) des ivoiriens  seront périmées dans quelques petits mois et dix pour cent (10%) sont en voie de péremption.

Cette malencontreuse situation pourrait très bientôt constituer un véritable  obstacle aux opérations bancaires nationales et internationales, à l’obtention des visas et autres documents administratifs. Mais surtout à l’opération pour les élections présidentielles  de 2020. Cependant cela ne semble pas faire partie des priorités du régime actuel.

Le mois d’octobre 2020  sera consacré aux élections présidentielles en Côte d’Ivoire. Ce processus électoral ne peut être possible sans la réforme profonde de la commission électorale, souhaitée tant par l’opposition  ni le redécoupage électoral.

Mieux, sans la  carte nationale d’identité le citoyen lambda ne peut choisir le candidat de son choix. La plateforme de l’opposition ivoirienne regroupant en son sein plus d’une vingtaine de formations politiques en a fait sa préoccupation.

Cependant force est de réaliser que le régime n’est point  préoccupé par ce fait. Le Rhdp au pouvoir n’a pas d’autres  soucis que de rechercher des techniques et des ruses pour diviser les partis politiques, notamment  le Pdci-Rda.

Va-t-on de façon exceptionnelle reconduire ces CNI (périmées) des ivoiriens pour deux ans ? Qu’en serait-il pour les  nouveaux majeurs ? Même si le débauchage des cadres des autres partis politiques semble constituer actuellement le projet de société du régime Ouattara. Et vivement que le renouvellement de ce précieux document soit l’une de leur réelle priorité.

LIRE AUSSI :   Burkina- Côte d’Ivoire-/Paul Robert Tiendrébéogo à l’’écoute de ses compatriotes