Politique/Touré Mamadou confond Ouattara

(Mardi 19 mars 2019)-Les Ivoiriens savent désormais à quoi s’en tenir face aux incongruités d’un régime qui, saoulé par les abus du pouvoir, aura fini par assimiler la Côte d’Ivoire à une propriété privée, appartenant au clan Ouattara.

Alors qu’il était en verve devant les populations Akyés du Ketin, le dimanche 10 Mars 2019 dernier, à la faveur d’un meeting marquant le premier anniversaire du mouvement Horizon Rhdp à la Place de l’indépendance d’Akoupe,Touré Mmadou, Ministre de la jeunesse et de l’emploi, a maladroitement rappelé que « le Fpi est le parti des bétés, des Akyés, des Didas, le Pdci-Rda, est celui des Baoulés et le Rdr, aux Dioulas ».

Croyant faire ressortir l’esprit non tribaliste d’Alassane Ouattara ce dernier de par ces mots, révèle plutôt toute la perfidie des ambitions du parti unifié, qui en usant de méthodes despotiques, notamment avec le chantage honteux sur les cadres des autres formations politiques pour des questions de conservation de postes.

Selon netafrique.net, la stratégie est de récupérer des affamés en souffrance morale, étourdis par l’ambition pour la plupart, ou encore, éprouvés financièrement, en les contraignant à vilipender leurs familles politiques d’origine. Dans l’entendement donc d’Alassane Ouattara, il faudrait rapidement mettre fin à la pluralité démocratique en réduisant la classe politique Ivoirienne à un vulgaire club «d’Ado,-rateurs ».

Qui passeraient leurs journées à encenser Alassane Ouattara,  qui en dehors des infrastructures routières réalisées à grands coups de milliards de FCFA, financés par sa recette d’endettement sur les marchés de capitaux internationaux, n’aura réussi à soigner aucun mal de la société Ivoirienne, pour laquelle il prétendait avoir des solutions.

LIRE AUSSI :   Situation socio-politique/Les Ivoiriens désemparés

De surcroît, après avoir fait deux mandats à la tête du pays, l’ex Premier Ministre de Félix Houphouet-Boigny entend violer le droit des Ivoiriens à l’alternance politique, en tordant le cou à la constitution par toutes sortes d’interprétations fallacieuses. C’est du moins l’information que nous donne, ce griot de  Touré Mamadou.

Vraiment, les Ivoiriens ont de quoi s’inquiéter à l’horizon 2020. Parce qu’en lieu et place de l’émergence tant annoncée, c’est dans une descente aux enfers que le régime actuel est en train de les entraîner.

Source : netafrique.net avec afriquematin.net