Marche des Enseignants-chercheurs pour réclamer la libération de leurs collègues emprisonnés.

La Rédaction

Les enseignants de l’université Félix Houphouët Boigny effectuent une marche pacifique sur la présidence, ce jeudi 21 février 2019, pour demander la libération de leurs collègues emprisonnés depuis 3 jours par les autorités ivoiriennes suite à une grève syndicale. Le collectif des Enseignants-chercheurs et chercheurs (CODEC), a exprimé son ras-le-bol face à l’acharnement des autorités universitaires sur les enseignants syndicalistes. Il réclame donc le départ du président Abou Karamoko, ainsi que la libération de leurs camarades détenus. Sur des pancartes, l’on peut lire: « Abou, nous irons jusqu’au bout », «Nous demandons une bonne gouvernance de nos universités », « la force de l’argument et non l’argument de la force’’, «nous demandons des bibliothèques à l’université Félix Houphouët-Boigny » , « Les sanctions à l’égard des enseignants, ça suffit! »

LIRE AUSSI :   CPI/ Laurent Gbagbo libéré sous conditions