Santé-Lutte contre les malformations congénitales ou acquises/Des consultations gratuites opérées par l’Ong Panmci

Par Pacôme Gnéninhou/ afriquematin.net (Stagiaire)

Dans le cadre de la promotion du concept « être transformé, pour transformer », l’Ong Panmci a organisé une campagne de consultation gratuite au centre de santé d’Adjamé Bingerville  dans la commune de Bingerville  afin de rapprocher les structures sanitaires des populations. Cette stratégie intègre parfaitement la volonté du maire  Beugré Djoman  d’accorder  des soins aux populations. Pour  le  Dr King, premier responsable de cette structure, cette offensive a été  initiée pour permettre aux populations de prendre soins de leur santé qui est de les consulter en vue  de déceler en elles  des maladies et procéder à des opérations chirurgicales. Ainsi des prestations de consultation de  goitre,  de fibrome, hernie, tumer, cataracte, lipomel, hydrome, bec de lièvre, etc  dont les cas avérés  positifs ont bénéficié de prise en charge par l’Ong. Rappelons que depuis 2011, cette organisation a  mené des actions de grande  envergure dans les dix communes d’Abidjan et dans les villes de  l’intérieur du pays notamment Sinfra, Bouaké, Soubré et Zouhongnin. Elle intervient dans le domaine de la santé (ODD et bien- être), la malformation congénitale ou contractée. En 2017, le premier magistrat de la commune de Bingerville, Beugré Djoman, par ailleurs parrain du lancement de ladite campagne et soucieux du bien-être de la population, a octroyé un pavillon du centre de santé d’Adjamé Bingerville à cette Ong pour la rendre plus efficace dans ses activités. Cette année grâce à elle, ce centre médical dispose d’un bloc opératoire bien équipé pour le bonheur des patients. « Nous sommes à la disposition de  toutes les  couches sociales et appelons toutes les bonnes volontés à nous soutenir par des dons en médicament et en matériels », a sollicité l’un des responsables de l’Ong. Notons que cette campagne qui s’est tenu les 25 et 26  mai 2018.

LIRE AUSSI :   Affaire Elie Hallassou contre Maola: retour sur une procédure qui interpelle la conscience judiciaire