Création d’une Confédération/La Cédéao se met à dos les Etats du Sahel

Par Iris Fabiola Yaëlle/afriquematin.net  

Hier dimanche 7 juillet 2024 a eu lieu à Abuja, au Nigeria, le sommet des dirigeants de la Cédéao. Selon rfi.fr, cette rencontre s’est tenue dans un contexte politique tendu après la décision, du Burkina Faso, du Mali et du Niger de s’unir au sein de la Confédération des États du Sahel.

Née au mois de septembre 2023, l’Alliance des Etats du Sahel dans un contexte difficile, le Burkina Faso, le Maliet leNiger ont officialisé le samedi 6 juillet 2024, à Niamey, la création de la Confédération des Etats du Sahel.  la veille de celui de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

A rappeler qu’au mois de Mars dernier, les pays de l’AES avaient créé une force commune pour lutter contre les groupes djihadistes qui menacent régulièrement leurs territoires. Le  site fr.africanews.com note pour sa part qu’au cours de cette rencontre de haut niveau, de ce samedi, les dirigeants ont exprimé leur volonté de « mutualiser leurs ressources » dans des secteurs jugés cruciaux comme l’agriculture, l’eau, l’énergie et les transports, ainsi que de promouvoir une plus grande utilisation des langues locales dans les médias publics et privés de leurs nations.

 La création de la Confédération des États du Sahel marque le début d’une nouvelle ère de coopération renforcée et d’intégration régionale pour le Burkina Faso, le Mali et le Niger, dont elle se veut tourner vers un avenir de paix, de sécurité et de développement partagé, indique le site maroc-diplomatique.net. Aussi, avec les sanctions que la Cédéao vient de leur infliger, l’institution sous régionale se met à dos ces Etats du Sahel.

LIRE AUSSI :   Assassinat de deux journalistes français/François Hollande entendu comme témoin