Religion/ Célébration de la Tabaski en Côte d’Ivoire : ASICI et Türkiye Diyanet Vakfi ont offert 1 250 bœufs aux populations

Par AMK, Afriquematin.net

L’Association de la Solidarité Islamique en Côte d’Ivoire (ASICI), en partenariat avec Türkiye Diyanet Vakfi (TDV) ont apporté  une once de joie aux populations lors de la célébration de la Tabaski.

Pour commémorer le sacrifice d’Ibrahim à travers l’immolation d’une bête pour la fête, l’Association de la Solidarité Islamique en Côte d’Ivoire (ASICI), en partenariat avec Türkiye Diyanet Vakfi (TDV), une ONG turque, a immolé 1 250 bœufs pour partager la viande aux musulmans et non musulmans vivant en Côte d’Ivoire. Ce partage de viande a duré trois jours y compris le jour même de la grande fête du sacrifice dit « Aidel-Ad-ha » ou « Aidel Kebir », c’est-à-dire du dimanche 16 au mardi 18 juin 2024. Du Sud au Nord, en passant par le Centre jusqu’à l’Ouest du pays, les donateurs ont servi de la viande à près de 20 000 personnes dans quinze (15) grandes villes. Il s’agit entre autres d’Abidjan, San-Pédro, Bouaké, Yamoussoukro, Daloa et Korhogo.

Les bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer leur joie et saluer les donateurs. « Vraiment nous remercions nos donateurs. Grâce à eux, nous sentons la fête. Nous n’avons plus à nous inquiéter pour avoir de la viande pour bien fêter avec nos familles. Depuis quelques années, ils pensent à nous qui n’avons pas grands moyens. Cela nous fait plaisir », affirmait Adama Koné, l’un des bénéficiaires de viande à Tiébissou. « Quand on parle de solidarité en Islam, si vous en cherchez un exemple concret, c’est ce que fait ASICI. Nous prions pour eux et leurs partenaires turcs afin que Dieu puisse les aider à nous aider », priait une dame à l’intention des soldats de la charité. Ils se sont déployés avec les donateurs turcs dans les différentes villes d’opération afin de superviser et s’assurer de la bonne exécution des partages conformément aux objectifs de l’association.

LIRE AUSSI :   Bénin/L’ancien premier ministre Lionel Zinsou confirme que la situation d’aujourd’hui n’est pas une situation stable

Ostaz Tioro Losseni, l’un des superviseurs des opérations de l’ASICI dans le Centre du pays, a rappelé cela dans l’un de ses interventions à Sakassou. «L’objectif de partage de viande, c’est de soutenir les personnes démunies, les nécessiteux, les veuves en un mot les personnes qui n’ont pas grands moyens en vue de fêter dignement en ayant quelque chose à manger. C’est un élan de solidarité de la part des Turcs envers les populations vivant en Côte d’Ivoire. Priez beaucoup pour eux et pour nous tous afin que cette bonne action se perpétue », a-t-il exhorté.

Rappelons qu’ASICI est une ONG ivoirienne qui œuvre dans le social et l’humanitaire depuis 2017. Son siège social est situé à Abidjan, dans la commune de Koumassi.